Motocyclisme: Quartararo à terre, championnat relancé

Publié

MotocyclismeQuartararo à terre, championnat relancé

Eliminé dès le troisième virage après une touchette avec la Honda de Marc Márquez, Fabio Quartararo ne compte plus que 10 points d’avance sur Bagnaia. Un Bagnaia battu par Bastianini en Aragón.

par
Jean-Claude Schertenleib
(Alcaniz (Aragón))
Enea Bastianini célèbre sa victoire à sa façon.

Enea Bastianini célèbre sa victoire à sa façon.

AFP

Quelle course! Quelles frayeurs! Quelles émotions! Au départ du GP d’Aragón MotoGP, les choses sont claires: sixième sur la grille, Fabio Quartararo doit réussir un premier tour le plus agressif possible pour tenter de rester avec les meilleures Ducati, qu’on imagine être celles de Bagnaia et Bastianini. A la sortie du virage No 3, c’est pourtant le choc: Marc Márquez, qui a réussi un départ extraordinaire – passant sept adversaires par l’extérieur – connaît une alerte. Une glissade de sa roue arrière le ralentit quelques centièmes de seconde; Quartararo, qui est collé dans sa roue, le touche et s’envole, avant d’être évité par Alex Rins, alors que le Français est au sol.

On a frôlé le drame en Aragón. Quelques virages plus loin, on voit le même Márquez être précipité vers la gauche, où se trouve son collègue de marque, Takaaki Nakagami. Nouveau contact, nouvelle terrible chute, nouveau miracle: ils sont une demi-douzaine à slalomer entre la moto au sol et le pilote japonais. «Une partie de mon carénage, arraché dans le premier choc, a bloqué la roue et a déséquilibré ainsi ma moto», explique Marc Márquez, venu s’excuser auprès de Nakagami, pendant que Quartararo est emmené au centre médical du circuit.

Le championnat vient d’être relancé, parce que Francesco «Pecco» Bagnaia est en tête de la course. Une course qu’il ne va pas remporter, parce que son compatriote Enea Bastianini va encore être étincelant. Comme à Misano deux semaines plus tôt, le duel entre les deux futurs équipiers va être dantesque, jusque sur la ligne d’arrivée (42 millièmes d’avance pour Bastianini). Aleix Espargaró termine troisième avec son Aprilia, Ducati est d’ores et déjà assuré du titre mondial des constructeurs MotoGP.

Incertitude au Japon

Le championnat? C’est la relance totale. Quartararo – pas de blessures, une sérieuse contusion thoracique – est toujours en tête, mais il ne compte plus que 10 points d’avance sur Bagnaia et 17 sur l’aîné des frères Espargaró, Aleix.

Il reste cinq GP au programme, le prochain dimanche, à Motegi (Japon), pour autant que les conditions météorologiques le permettent. La tempête et l’ouragan qui ont touché ce dimanche l’archipel nippon inquiètent sérieusement les organisateurs du MotoGP, tout le matériel et tous les membres du paddock s’envolant ce début de semaine vers Tokyo.

Moto2: triplé espagnol, Acosta vainqueur

Champion du monde Moto3 en titre, le phénomène espagnol Pedro Acosta a remporté sa deuxième victoire en Moto2, après le GP d’Italie, au terme d’une course spectaculaire. Parfaitement parti de sa pole position, le leader du championnat Augusto Fernández semblait être parti pour la gloire lorsque son équipier Acosta s’est emparé de la deuxième place au quatrième des 21 tours de ce GP d’Aragón.

A la mi-course, le «rookie» prenait le commandement, Fernández se trouvant alors en bagarre avec Aron Canet, qui allait avoir le dernier mot pour la deuxième place. Finalement troisième, Fernández a augmenté de trois unités son avance au championnat face au Japonais Ai Ogura, qui a pris tous les risques dans l’ultime ronde face à l’Italien Tony Arbolino pour marquer les points de la quatrième place.

Le phénomène espagnol Pedro Acosta s’est imposé dans son pays.

Le phénomène espagnol Pedro Acosta s’est imposé dans son pays.

freshfocus

Moto3: Guevara en patron

Pole position, en tête du premier au dernier virage du GP d’Aragón Moto3, l’Espagnol Izán Guevara (GasGas), déjà leader du classement intermédiaire du championnat du monde, a fait le break en s’imposant en dominateur. Il précède le Japonais Ayumu Sasaki (Husqvarna) et son compatriote Daniel Holgado (KTM), qui célèbre le premier podium de sa carrière mondiale. Sergio García seulement 13e, Dennis Foggia 14e, Guevara compte désormais 33 points d’avance au championnat. Des points pour les deux pilotes de Tom Lüthi, Carlos Tatay (9e) et Xavi Artigas (11e). Prochain GP: dimanche, à Motegi (Japon).

Izan Guevara célèbre sa victoire, entouré d’Ayumu Sasaki (2e, à g.) et de Daniel Holgado (3e, à dr.)

Izan Guevara célèbre sa victoire, entouré d’Ayumu Sasaki (2e, à g.) et de Daniel Holgado (3e, à dr.)

AFP

Ton opinion