Publié

AsieQuatorze morts lors d'un mouvement de foule en Chine

Une bousculade est intervenue dans une mosquée du nord de la Chine pendant une distribution de vivres. Quatorze personnes sont mortes, dix sont blessées.

L'accident est survenu dans une mosquée de la région de Ningxia.

L'accident est survenu dans une mosquée de la région de Ningxia.

AFP

Quatorze personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées lors d'un mouvement de foule dans une mosquée dans la région de Ningxia (nord-est de la Chine), ont rapporté lundi les médias officiels chinois. L'accident a aussi fait dix blessés dont quatre dans un état critique.

Le mouvement de foule s'est produit dimanche en milieu de journée dans la région du Ningxia, lors d'une cérémonie pour commémorer la mort d'un dignitaire religieux, a précisé l'agence de presse Chine nouvelle en citant les autorités locales. Selon des témoins, la bousculade est intervenue pendant une distribution de vivres marquant la cérémonie d'hommage.

Morts pour des pâtisseries

Une photo postée sur un site d'informations montrait six corps reposant à même le sol d'une salle non identifiée. Parmi eux figuraient au moins trois enfants, habillés de vêtements de couleurs vives. «Pauvres petits», a écrit un internaute. «Les Chinois sont-ils donc si pauvres qu'il leur faille en arriver là pour une tranche de pâtisserie?», s'est interrogé un autre.

D'autres photos apparemment prises juste après la bousculade et mises en ligne montraient une foule rassemblée à l'extérieur de la mosquée de couleur verte, les hommes coiffés de la calotte musulmane traditionnelle. Le sol était jonché de chaussures, d'habits et de poutrelles semblant provenir d'une estrade effondrée.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause du mouvement de foule dans cette mosquée de Xiji, ville située à quelque 280 kilomètres au sud de la capitale régionale, Yinchuan. Elle se trouve dans une région autonome qui héberge une bonne partie des Chinois Hui, une minorité ethnique de confession musulmane.

Instructions du numéro un

Selon Chine nouvelle, le numéro un chinois Xi Jinping a transmis peu après l'accident des instructions aux responsables du Ningxia. Au terme d'une réunion extraordinaire lundi matin, le comité régional du Parti communiste a conclu que la bousculade de Xiji avait résulté de «la mauvaise organisation et des carences de supervision dans le cadre d'activités religieuses habituelles».

(ats)

Ton opinion