Ukraine: Quatre tués dans l'Est, premières victimes en 2016

Publié

UkraineQuatre tués dans l'Est, premières victimes en 2016

L'armée a annoncé dimanche que quatre personnes, officiers et rebelles, avaient perdu la vie.

1 / 131
Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)

Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)

Keystone
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)

Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)

Keystone
Un pompier dégage des débris à la suite des bombardements des forces pro-russes. (Image du 25 février 2017)

Un pompier dégage des débris à la suite des bombardements des forces pro-russes. (Image du 25 février 2017)

AFP

Deux officiers ukrainiens et deux rebelles ont été tués en 24 heures dans l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine, a annoncé dimanche l'armée ukrainienne. Il s'agit des premières victimes depuis le début de l'année malgré la trêve.

Un policier ukrainien a été tué samedi soir près du village de Zaïtsevé, l'un des points chauds du conflit situé à 50 km au nord-est du fief rebelle de Donetsk. Il cherchait à permettre à une voiture avec des civils d'échapper à des tirs rebelles, a précisé l'armée. Une femme qui était dans cette voiture a été blessée.

Militaire tué

L'autre victime dans les rangs ukrainiens est un militaire qui a succombé à ses blessures suite à des tirs rebelles au lance-grenade dans la même zone, a précisé un porte-parole militaire ukrainien Olexandre Motouzianyk au cours d'un point de presse.

Les séparatistes ont pour leur part annoncé la mort d'un colonel dimanche. «Le colonel Evguéni Kononov a été tué sur le front. Je ne peux pas dire pour l'instant s'il a été tué par un sniper», a déclaré à l'AFP Edouard Bassourine, haut responsable de la république autoproclamée de Donetsk, sans plus de précisions.

Énième trève

Selon le site séparatiste Rousskaïa Vesna (Printemps russe), le colonel s'est illustré dans les batailles les plus meurtrières avec l'armée ukrainienne y compris à Ilovaïsk et Debaltsevé ainsi que dans l'aéroport de Donetsk. «Il a été tué à Donetsk par une balle de sniper ennemi», affirme le site.

Un autre rebelle a été tué samedi «par un sniper ukrainien» dans le village de Zaïtsevé, coupé en deux par la ligne du front, a annoncé dimanche le site officiel séparatiste.

Fin décembre, Kiev et les rebelles ont annoncé une énième trêve, celle du Nouvel An, après que de récents affrontements ont ébranlé le fragile cessez-le-feu précédent. Elle a permis de considérablement réduire les combats sans toutefois éviter plusieurs flambées de violence. Le conflit a fait plus de 9000 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

(ats/afp)

Ton opinion