Vaud: Quatre variantes pour désengorger l'A9

Publié

VaudQuatre variantes pour désengorger l'A9

Plusieurs projets sont envisagés pour fluidifier le trafic entre Lausanne et Montreux durant les heures de pointe.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Face à la saturation de l'autoroute A9 entre Lausanne et Montreux, quatre solutions sont à l'étude. Elles proposent des variantes allant de l'utilisation de la bande d'arrêt d'urgence jusqu'à la construction de nouvelles voies, avant tout en tunnel.

L'Office fédéral des routes (OFROU) a associé depuis plus d'une année le canton de Vaud et les communes limitrophes de l'A9 à ses réflexions. Le but: éliminer les goulets d'étranglement de l'autoroute entre Lausanne et Montreux. Cela dans une perspective à long terme, soit au-delà de 2040.

Paysage unique

Lors d'une séance jeudi dernier, des informations sur l'avancement des travaux ont été présentées aux diverses parties. Avec un souci majeur: tenir compte de l'importance d'une région dont le paysage est unique et unanimement admiré, souligne vendredi le communiqué de l'office.

La réalisation d'une nouvelle grande liaison de Lausanne à Montreux a été écartée. L'élargissement de l'autoroute actuelle n'est réalisable selon les normes que sur les tronçons Villars-Sainte-Croix - Belmont et La Veyre - Montreux, explique en préambule l'OFROU.

Patrimoine mondial

Le tronçon problématique reste celui qui est compris entre Belmont et La Veyre, en particulier à cause du site protégé de Lavaux. Pour cette portion, quatre variantes sont à l'étude, avec en premier lieu la possibilité d'utiliser l'infrastructure existante, la bande d'arrêt d'urgence (BAU).

Trois autres possibilités sont examinées, qui prévoient de nouvelles voies essentiellement en tunnel, souligne l'Office fédéral des routes. En premier, l'autoroute pourrait être dédoublée par un tronçon supplémentaire bidirectionnel à deux fois deux voies entre Belmont et La Veyre, sans desserte de Chexbres.

Gros investissements

Les deux autres solutions sont assez radicales. La première passerait par la construction d'un nouveau tronçon unidirectionnel à trois voies en direction de Lausanne et la mise à sens unique de l'autoroute actuelle en direction de Montreux.

La seconde verrait la construction d'un nouveau tronçon à deux fois trois voies entre Belmont et La Veyre, accompagnée de la suppression de l'autoroute actuelle. Sur ces bases, l'étude d'opportunité va se poursuivre avec une nouvelle séance d'information prévue l'an prochain, conclut l'OFROU.

(ats)

Ton opinion