Publié

Conflit fiscalQue faire avec les données bancaires des Suisses à l'étranger?

Avec l'échange automatique d'informations dès 2018, la Suisse recevra des données en provenance de l'étranger. De quoi permettre de taxer les Helvètes ayant fortune et revenus hors des frontières.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Pour Ruedi Noser, conseiller national zurichois PLR et président de la commission de politique économique, les cantons doivent pouvoir utiliser les données reçues de l'étranger.

Pour Ruedi Noser, conseiller national zurichois PLR et président de la commission de politique économique, les cantons doivent pouvoir utiliser les données reçues de l'étranger.

Keystone

La protection de la sphère privée pour certains Suisses va se réduire avec l'échange automatique d'informations. Ce dernier devrait entrer en vigueur au sein de l'Union Européenne en 2017, comme en ont décidé mardi les ministres des Finances, et la Suisse suivra en 2018.

Votre opinion