Médias: Que pensent les sportifs des interviews en plein match?

Publié

MédiasQue pensent les sportifs des interviews en plein match?

A l'US Open, l'Américaine Coco Vandeweghe a accordé une entrevue à la fin du premier set. Est-ce le début d'une nouvelle ère, même si les athlètes émettent des réserves?

par
Mathieu Aeschmann
L'Américaine Coco Vandeweghe répond à Pam Shriver au beau milieu de son premier tour de l'US Open.

L'Américaine Coco Vandeweghe répond à Pam Shriver au beau milieu de son premier tour de l'US Open.

ESPN

Lundi dernier, à l'US Open, Pam Shriver a réalisé la première interview «en plein match» de l'histoire du tennis. Pour la chaîne ESPN, elle s'est entretenue pendant 35 secondes avec Coco Vandeweghe (45e mondiale) à la fin de son premier set contre Sloane Stephens.

Est-ce le début d'une nouvelle ère? Serons-nous bientôt des téléspectateurs témoins d'entrevues de joueurs entre deux shifts d'un match de hockey ou avant un corner d'une partie de football? Le débat, en tout cas, est lancé.

Les sportifs, eux, émettent des réserves sur le procédé. Michael Ngoy, le défenseur du HC Fribourg-Gottéron, ne se prêterait pas volontiers au jeu: «Le banc fait partie de notre intimité. Et je crois bien que la dernière personne que tu as envie de voir débarquer, c'est un journaliste. Pour moi, c'est comme de retrouver quelqu'un dans ta chambre à coucher.» Vincent Rüfli, le défenseur du FC Sion, exprime également des doutes: «ça me semble difficile à réaliser. Pour le journaliste qui devrait s'adapter à la durée de l'arrêt de jeu et pour nous qui aurions à gérer la fatigue et la tension nerveuse.»

Mais qu'en sera-t-il si un jour les ordres venaient d'en haut, des gens qui acquièrent les droits d'un championnat?

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion