08.09.2018 à 19:06

GolfQuel avenir pour le golf suisse?

Avec également du McIlroy, du Fitzpatrick et du John Daly à la guitare au menu du jour.

von
Jérôme Reynard
Crans-Montana

----------

«On privilégie beaucoup de choses avant le golf»

Le Valaisan Steve Rey, ancien membre du circuit européen, dresse le bilan des Suisses à l'Omega European Masters et parle de l'avenir du golf helvétique en vidéo.

----------

McIlroy, ça chauffe

Le Nord-Irlandais sera-t-il de la partie en 2019?

Le Nord-Irlandais sera-t-il de la partie en 2019?

L'édition 2019 de l'Open de Crans pourrait bien être une sacrée cuvée. C'est en tout cas ce qu'essaie d'organiser Yves Mittaz. Selon nos informations, le patron du tournoi est en négociation avec plusieurs managers de joueurs actuellement engagés aux play-off de la FedExCup, aux Etats-Unis.

L'événement prive aujourd'hui le Haut-Plateau des meilleurs Européens, mais il sera décalé l'année prochaine, laissant la possibilité à l'Omega European Masters d'enrôler certains cadors du Vieux-Continent, dont le Nord-Irlandais Rory McIlroy, vainqueur de quatre levées du Grand Chelem.

D'après nos sources, un terrain d'entente sur le plan financier - le nerf de la guerre - pourrait tout prochainement être trouvé. Et Yves Mittaz ambitionnerait même de pouvoir l'annoncer avant la fin de l'édition 2018 de son tournoi.

----------

Fitzpatrick hausse le ton

Déjà auteur de la meilleure carte de la journée de vendredi (-6), Matthew Fitzpatrick a encore haussé le ton lors du troisième tour en signant un score de 63 (-7), marqué par un eagle au trou No 7. L'Anglais (24 ans), tenant du titre à Crans-Montana, est bien parti pour égaler Severiano Ballesteros, dernier double-vainqueur sur le Haut-Plateau valaisan. C'était il y a 40 ans.

Fitzpatrick occupe seul la tête de l'Omega European Masters (-14), avec deux coups d'avance sur Mike Lorenzo-Vera (-12). Mais sûr que le Français, qui avait appris le décès de son papa en plein Open de Crans en 2015, fera tout pour lui mener la vie dure dimanche. Car celui-ci semble des plus déterminés. «Ce tournoi, je le veux, a lâché le Basque (33 ans). C’est l’événement le plus important du calendrier pour moi, pour les raisons que vous connaissez. Je n’ai jamais rien gagné sur le circuit européen. Mais si je dois commencer quelque part, j’aimerais vraiment que ce soit ici.»

A noter que notre petit poulin, le Danois Lucas Bjerregaard, est troisième, à quatre longueurs du leader.

----------

Voici John Daly le chanteur

Promis, après on arrête avec John Daly. Mais on ne pouvait pas laisser se terminer l’Open de Crans sans vous montrer à quoi ressemble l'excentrique américain (52 ans) quand il enfile son costume de chanteur-guitariste. C'était vendredi soir dans la station valaisanne et il ne fallait pas être en retard. Car John Daly a joué deux morceaux avant de filer. Au bar, probablement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!