Editorial - Quel choix ce mercredi pour le Conseil fédéral?

Actualisé

ÉditorialQuel choix ce mercredi pour le Conseil fédéral?

Étendre le certificat Covid tout de suite dans toute la Suisse ou attendre encore que la situation soit plus lisible? Le Conseil fédéral pourrait être tenté de temporiser aujourd’hui.

par
Eric Felley
À nouveau une décision délicate à prendre pour Alain Berset et le Conseil fédéral.

À nouveau une décision délicate à prendre pour Alain Berset et le Conseil fédéral.

AFP

La décision d’étendre le certificat Covid à des lieux comme les cafés, les restaurants, les théâtres ou les cinémas n’est pas simple à prendre ce mercredi pour le Conseil fédéral. La consultation qu’il a lancée il y a une semaine a donné des avis contrastés. Certes une majorité de cantons, ÉconomieSuisse et les milieux de la santé seraient favorables à l’extension du certificat Covid. Mais d’autres, comme l’USAM, GastroSuisse ou l’UDC, n’en veulent pas.

L’exemple de Frauenfeld

Par ailleurs, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, il semblerait que le nombre de cas se stabilise autour des 3000, voire qu’il baisse un peu… Mais le paramètre stratégique de la décision reste celui de la pression sur les hôpitaux et le nombre de lits vacants aux soins intensifs. À Frauenfeld, par exemple, l’autorisation pour le festival Openair, qui devait avoir lieu du 14 au 18 septembre, a été retirée par le canton de Thurgovie parce que les soins intensifs affichent déjà complet. Comme la situation varie d’un canton à l’autre, il ne serait pas judicieux pour le Conseil fédéral d’imposer une extension uniforme du certificat dans toute la Suisse.

Le 28 novembre en perspective

Cette extension doit aussi faire l’objet d’une appréciation sur la durée. Le ferait-on pour un mois? Deux mois? Jusqu’à la fin de l’année? Jusqu’à ce que la courbe de cette 4e vague soit définitivement inversée? Cette question est aussi importante dans la perspective de la votation populaire du 28 novembre concernant ledit certificat. D’un côté, Alain Berset et le Conseil fédéral devraient prendre des mesures pour enrayer cette vague et le certificat est leur seul outil. De l’autre, son extension dès aujourd’hui, et les contrariétés quotidiennes que cela provoquerait, risque de fâcher un nombre grandissant de personnes.

Dans la situation actuelle, le Conseil fédéral pourrait se permettre de temporiser.

Ton opinion

100 commentaires