Publié

Sierra LeoneQuelque 250 tombes pillées en deux mois à Freetown

Des voleurs sévissent dans des cimetières emportant cercueils et bijoux. La ville a mis en place un système de surveillance.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, AFP

La mairie de Freetown, la capitale sierra-léonaise, a annoncé ce week-end avoir pris des mesures contre des pilleurs de tombes qui ont vandalisé en deux mois 250 sépultures, dans trois cimetières à travers la ville. Selon des témoignages recueillis dimanche, les pilleurs ont notamment emporté des cercueils et bijoux.

Avec plus de trois millions des quelque 6,5 millions d'habitants du pays, Freetown compte sept cimetières, dont le plus grand, celui de Kingtom, dans le quartier des affaires, comprend plus de 6000 tombes où reposent environ 60% des victimes de la récente épidémie d'Ebola.

«Une honte»

Selon des responsables municipaux, les pilleurs ont sévi dans les cimetières de Kingtom, Ascension Town (ouest) et Kissy Road (est), commettant des dégâts dont le montant n'a pas encore été évalué. On ignore également le nombre des malfaiteurs et s'ils agissaient en bande ou seuls.

Ces pillages constituent «une honte» pour le pays, a déclaré un responsable du Conseil municipal, Sulaiman Zainu-Parker, cité par la radio nationale. «Pour endiguer ces actes infâmes», a-t-il dit, la mairie «a maintenant mis en place un dispositif de surveillance des sept cimetières de la ville» qui fonctionne 24 heures sur 24 et comprend des policiers armés.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!