Salon: Quelques fantasmes du CES 2021
Publié

SalonQuelques fantasmes du CES 2021

La voiture volante, les écrans MicroLED et un robot androïde ménager ont fait rêver lors du salon phare dédié à l’électronique grand public. Mais il est temps de revenir sur Terre.

par
Jean-Charles Canet
«Bot Handy», un robot ménager conçu par Samsung.

«Bot Handy», un robot ménager conçu par Samsung.

Samsung

Le Consumer Electronics Show s’est tenu la semaine dernière, non pas à Las Vegas, comme d’habitude, mais, pandémie oblige, décentralisé un peu partout sur nos écrans connectés. Les grands (et petits) concepteurs et fabricants d’appareils bardés de puces, capteurs et autres fruits de l’ingéniosité technique ne se sont pas moins mis en quatre pour faire briller les rétines. Car que serait un tel salon sans ses vitrines d’objets de demain qu’on souhaiterait voir aujourd’hui accessibles. Et comme chaque année, on a rêvé, un peu, puis on est vite retombés sur Terre.

La rencontre virtuelle la plus saisissante, on l’a fait dans la cuisine de Samsung, avec un robot ménager absolument indispensable. Un pylône sur roulettes doté de petits yeux chafouins et d’un unique bras mignon capable de tirer une assiette empilée dans l’évier et de la déposer dans le lave-vaisselle. Capable aussi de nous servir un verre du grand cru que nous buvons tous les jours. Capable enfin de mettre la table, petite fleur dans le vase compris, bien mieux que ne feraient nos rejetons.

Pour peu, on lui commanderait bien d’aller faire le repassage à l’étage et, ensuite, d’aller tailler la haie. Ah, ben non, il peut point, il est sur roulettes. Un nouveau prototype pour nos yeux seulement. L’an prochain, il saura sortir l’assiette en sifflotant «Le Pays romand», tout simplement. C’est un souhait pas un ordre.

Comme toujours, le CES c’est aussi la foire aux écrans. Mais pas n’importe lesquels, les écrans géants qui transforment nos immenses murs dépourvus de bibliothèques, et de toutes sortes de décorations inutiles, en salle de cinéma. Pour la troisième année consécutive, ce sont les écrans MicroLED qui ont fait scintiller le cristal. Les MicroLED ce sont des diodes luminescents tout petits-petits (pensez à un cheveu) qui, alignés comme des petits soldats, composent des images saisissantes pour un coût énergétique raisonnable et dotée d’une durée de vie tout à fait déraisonnable. De l’OLED (dont les diodes sont organiques) sans ses défauts, en quelque sorte. La nouveauté cette année est qu’un fabricant, Samsung encore lui, a osé présenter de vrais téléviseurs - comprendre qui ne sont pas réservés au marché professionnel - prévus pour être mis en vente cette année. Oui, oui, même sur le Vieux-Continent.

Un écran MicroLED géant.

Un écran MicroLED géant.

DR

Mais accrochez-vous, on connaît leurs prix aussi, du moins on peut les estimer. Courageux mais pas téméraire, le fabricant évoque 1000 dollars par pouce. Disons qu’on souhaite un écran de 99 pouces de diagonale (251 cm), soit le plus petit des deux modèles à venir, eh bien cela nous fera quelque 88 000 francs suisses à sortir. Il y en a un peu plus, on vous le met quand même? On va donc continuer de rêver en attendant que les millionnaires, qui voudraient faire passer leur Miró pour une croûte, permettent la sortie de modèles plus accessibles. Et on reviendra l’an prochain, sans trop y croire.

Puisqu’on est sur les écrans, restons-y. Chez LG en particulier, qui est revenu avec son projet d’écran transparent, cette fois avec l’idée que ce serait bien de le mettre au pied du lit (mais pas que). Un téléviseur (faut-il encore lappeler par ce nom?) rétractable qui dans tous les cas permettra de vérifier si le vase Ming de tante Agathe acheté sur un marché égyptien est toujours à sa place sur la commode en face.

LG suggère de poser un écran transparent au pied de votre lit.

LG suggère de poser un écran transparent au pied de votre lit.

LG

Pas de prix, pas de date de disponibilité mais c’est assurément une idée. L’autre machine à fantasmes dont LG semble particulièrement fier n’en est pas moins une nouvelle variation autour du téléphone enroulable: il passe de tablette en smartphone de poche et vice versa. Comme pour les téléphones pliables, il faudra attendre que le prototype présenté en 2021 devienne une réalité et sans doute attendre la deuxième voire la troisième génération d’appareil avant de pouvoir espérer s’y risquer. C’est une intuition. Rien d’autre.

Prototype de smartphone avec écran redimensionnable.

Prototype de smartphone avec écran redimensionnable.

LG

Dernier fantasme, la voiture volante. Oui, il y en a eu une au CES. Une Cadillac même. GM a en effet présenté (en images de synthèse) un véhicule hallucinant, une «VIP lounge» flottante dans laquelle chacun de ses 5 passagers potentiels pourra consommer à loisir de délicieux cocktails en devisant doctement sur les cours de la Bourse. Le chauffeur, une IA pour sûr, restera sobre. À notre humble avis, il n’est pas encore temps de faire construire une maison à toit plat pour y mettre votre garage.

Ces produits qui font rêver sont bien sûr les arbres qui cachent une forêt de nouveautés qui vont des masques anticovid sophistiqués aux poignées de porte autonettoyantes (un produit lausannois), histoire de rappeler que nous avons un invité à notre table.

C’est un virus et il tape l’incruste.

Votre opinion