Hockey sur glace: Qui est Geoff Ward, le nouvel entraîneur du LHC?

Publié

Hockey sur glaceQui est Geoff Ward, le nouvel entraîneur du LHC?

Le technicien de 60 ans, un ancien enseignant qui n’a jamais joué au niveau professionnel, a un parcours très atypique.

par
Cyrill Pasche
Le nouveau coach du Lausanne HC, Geoff Ward (ici en 2016), a notamment œuvré en tant qu’entraîneur assistant de l’équipe d’Allemagne entre 2014 et 2018.

Le nouveau coach du Lausanne HC, Geoff Ward (ici en 2016), a notamment œuvré en tant qu’entraîneur assistant de l’équipe d’Allemagne entre 2014 et 2018.

imago/ActionPictures

Il n’a pas eu de carrière de joueur

Le Canadien, qui remplace John Fust dorénavant chargé de la direction sportive du club vaudois, est né le 8 février 1962 à Waterloo, en Ontario. Cet ancien enseignant (High school, soit l’équivalent du degré secondaire en Suisse) n’a jamais joué au hockey au niveau professionnel, mais s’est très vite orienté vers une carrière d’entraîneur.

En 1989, à l’âge de 27 ans, il hérite de la place de coach assistant de l’équipe universitaire de Waterloo, sa ville natale au Canada. Il évoluera dans le circuit universitaire durant trois saisons, soit jusqu’en 1992. Il fera plus tard ses armes en tant que coach principal dans la relevée ligue junior de l’Ontario à la tête des Kitchener Rangers entre 1994 et 1998, puis comme entraîneur des Guelph Storm (toujours dans la OHL) lors de la saison 1998-1999. Il fait son entrée au niveau professionnel à la fin des années 90: il coache les Arkansas River Blades (ECHL, soit le troisième échelon en dessous de la NHL), les Hamilton Bulldogs (AHL, l’antichambre de la NHL), Toronto Roadrunners et Edmonton Road Runners (AHL) entre 1999 et 2005. Avec Hamilton en 2022-2003, où il remplace Claude Julien en cours de saison, il est nommé coach de l’année en AHL.

Il a accompagné Nico Hischier

C’est en 2005 que Geoff Ward hérite de son premier job en NHL avec les Edmonton Oilers en tant que coach de développement des joueurs. Cette saison-là, les Oilers sont finalistes de la Coupe Stanley. Il grade plus tard au poste d’entraîneur assistant chez les Boston Bruins (2007 à 2014), avec qui il remporte la Coupe Stanley en 2011 sous les ordres du coach principal Claude Julien et retourne en finale en 2013. Il passe ensuite chez les New Jersey Devils (2015-2018), toujours dans un rôle d’adjoint, où il accompagne le prodige valaisan Nico Hischier (numéro un de la draft 2017) lors de sa première saison dans la NHL en 2017-2018 (20 buts, 52 points) et gère en priorité le power-play des Devils.

Geoff Ward a été l’assistant de Claude Julien durant sept ans chez les Boston Bruins entre 2007 et 2014. Le nouveau coach du LHC a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins en 2011.

Geoff Ward a été l’assistant de Claude Julien durant sept ans chez les Boston Bruins entre 2007 et 2014. Le nouveau coach du LHC a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins en 2011.

imago sportfotodienst

Geoff Ward reçoit enfin, à 57 ans, une première opportunité en tant qu’entraîneur chef chez les Calgary Flames, qu’il dirige en partie durant l’exercice 2020-2021 avant d’être remplacé à mi-chemin par Darryl Sutter. La saison précédente, Ward avait assuré l’intérim en cours d’exercice et réussi à guider les Flames en play-off. Sa dernière étape à ce jour en NHL aura été un poste d’adjoint chez les Anaheim Ducks durant l’exercice 2021-2022.

Il a gagné le titre en Allemagne

Geoff Ward a connu trois passages en Allemagne. À Bad Nauheim, en deuxième division, au début de sa carrière (saison 2000-2001). Un deuxième à Iserlohn (DEL) durant la saison 2006-2007. Puis un troisième, très réussi, à la tête des Adler Mannheim en 2014-2015, avec qui il remporte le titre de champion d’Allemagne et est nommé coach de l’année avant de repartir la saison suivante en NHL chez les New Jersey Devils en tant que coach assistant.

Il a de l’expérience internationale

L’entraîneur nord-américain a connu plusieurs expériences sur la scène internationale avec l’équipe d’Allemagne, dont il a été l’entraîneur assistant entre 2014 et 2018. Ward ne faisait toutefois pas partie de l’épopée miraculeuse des Allemands lors des JO de 2018 en Corée du Sud (médaille d’argent).

Il aime communiquer avec ses joueurs

«Si vous êtes détendus, relax et que vous avez du plaisir dans votre boulot, vous avez beaucoup plus de chances d’avoir du succès dans ce que vous faites.»

Geoff Ward, alors coach des Calgary Flames, en 2019 dans «The Athletic»

Geoff Ward est dépeint comme un excellent communicateur et comme un coach très apprécié des joueurs. Dans une entrevue accordée à «The Athletic» en 2019, lorsqu’il dirigeait les Calgary Flames, les joueurs qui l’avaient côtoyé durant leur carrière ne tarissaient pas d’éloges à son égard. Geoff Ward lui-même insistait sur un aspect: l’atmosphère qui règne dans un vestiaire. «Il y a une chose que j’essaie toujours de faire, que ce soit dans le bureau des coaches ou dans le vestiaire des joueurs, c’est de rendre l’ambiance légère et agréable. J’essaie de faire en sorte que les joueurs aient du plaisir. Nous avons tous un job qui est très sérieux et qui débouche sur des attentes élevées en termes de résultats et de performances. Il y a une chose en laquelle je crois fortement: si vous êtes détendus, relax et que vous avez du plaisir dans votre boulot, vous avez beaucoup plus de chances d’avoir du succès dans ce que vous faites.» Un message que les joueurs lausannois devraient avoir beaucoup de plaisir à entendre et qui devrait surtout trancher avec ce qu’ils ont connu ces trois dernières années.

Ton opinion