Actualisé 25.02.2019 à 16:39

R. Kelly plaide non coupable et accuse les victimes de «collusion»

Justice

L'avocat de la star du a confié que son client était «surpris par ces accusations sans substance».

par
FDA et Cover Media
Ci-dessus, R. Kelly pris en photo dans un poste de police à Chicago, le 23 février 2019.

Ci-dessus, R. Kelly pris en photo dans un poste de police à Chicago, le 23 février 2019.

HO / Chicago Police Department / AFP

R. Kelly, accusé d'abus sexuels sur quatre personnes dont trois mineures entre 1998 et 2010, a plaidé non coupable ce lundi. Âgé de 52 ans, le chanteur américain portait un uniforme orange de détenu lors de sa comparution et se trouvait à côté de son avocat, qui a plaidé non coupable à sa place. La prochaine audience a été fixée au 22 mars.

R. Kelly avait accusé ses victimes potentielles de «collusion» après s'être rendu à la police pour faire face à la justice. La star s'était elle-même présentée à la police de Chicago, vendredi 22 février, après avoir été mise en examen pour 10 chefs d’inculpation concernant des abus sexuels gravés impliquant quatre femmes, dont trois mineures, pour des faits remontant à avant 1998. Alors que sa caution a été fixée à 1 million de dollars, le dénommé Robert Sylvester Kelly doit déjà apporter un premier versement de 100 000 s'il veut sortir de sa détention provisoire.

L’avocat du chanteur, Brian Nix, a confié à «Rolling Stone» que son client était «surpris par ces accusations sans substance» qu’il croit motivées par l'argent. Il s'oppose de fait aux propos tenus dans le documentaire «Surviving R. Kelly». «Ce film le fait apparaître comme un monstre», a déclaré l’avocat.

Il a perdu de nombreux revenus

Pour l'heure, l'équipe de l'artiste cherche à réunir 100 000 dollars pour lui permettre de rester en liberté à condition de confier son passeport aux autorités et de rester éloigné des mineures. Don Russell, le conseiller de R. Kelly, affirme que les comptes de son client ont connu une grosse déconvenue à la suite du scandale. Non seulement des concerts ont dû être annulés, mais l'artiste a également été renvoyé de son label.

A en croire TMZ, le célèbre avocat Michael Avenatti aurait obtenu deux vidéos de R. Kelly ayant des rapports avec une mineure et compte les confier aux autorités. Il serait également sur le point d’obtenir une seconde vidéo.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!