28.08.2015 à 21:54

footRachat d'un club argentin: Donald Trump comparé à Donald Duck

New York, 28 août 2015 (AFP) - La rumeur prêtant à Donald Trump l'intention d'acheter le club de football argentin San Lorenzo a été mal accueillie à Buenos Aires, où le patron du club a jugé le candidat à la présidentielle américaine "moins sérieux" que Donald Duck.

Vendredi, le quotidien américain New York Post a affirmé que M. Trump et son associé en affaires Alessandro Proto avaient formulé une offre de rachat du club cher au pape François et co-leader du Championnat d'Argentine de football, ce que le milliardaire a farouchement nié.

"Pauvre Donald. Je préfère Donald Duck, qui est plus sérieux", a tweeté le vice-président de San Lorenzo, Marcelo Tinelli, animateur vedette de la télévision argentine et en lice pour devenir le président de la Fédération argentine de football.

San Lorenzo est un des cinq grands clubs d'Argentine avec Boca Juniors, River Plate, Independiente et Racing. En 2014, le club a remporté la Copa Libertadores, l'équivalent sud-américain de la Ligue des champions.

"Et Hillary Clinton va acheter Huracan", un club de deuxième catégorie de Buenos Aires, a ironisé Alejandro Fantino, en référence à la candidate démocrate à la présidentielle américaine.

D'après le New York Post, Donald Trump et Alessandro Proto ont tenté en vain d'acheter le club colombien du Nacional de Medellin, pour 100 millions de dollars, une offre refusée par le club qui en exigeait 150.

Toutefois, le milliardaire américain de 69 ans a nié les allégations du journal: "L'histoire bidon selon laquelle j'aurais essayé d'acheter une équipe de foot en Argentine est fausse. Je n'ai même jamais entendu parler de ce club, aucun intérêt pour moi", a tweeté Donald Trump à ses près de quatre millions d'abonnés.

Le magnat de l'immobilier, auteur de déclarations fracassantes ces dernières semaines, mène la danse chez les candidats à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016: il est crédité de 28% d'intentions de vote au niveau national devant le neurochirurgien Ben Carson (12%), selon un récent sondage de la Quinnipiac University.

Le pape François est un fan de longue date du club de San Lorenzo, dont il allait voir les matches dans son stade de Buenos Aires lorsqu'il était enfant.

dm-jm/bdx/sha

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!