Publié

FootballRacisme: selon Blatter, Boateng a eu tort de sortir du terrain

Le président de la Fifa Joseph Blatter a estimé dimanche que le milieu de l'AC Milan Kevin-Prince Boateng avait eu tort de quitter le terrain jeudi, suite aux cris racistes des supporteurs de Pro Patria, le club lombard appelant à "des mesures nécessaires".

"Quitter le terrain? Non. Je ne crois pas que cela soit la solution. Je ne crois pas que l'on puisse sortir (du terrain). C'est un problème délicat, mais je le répète, il n'y aura aucune tolérance pour le racisme dans les stades. Nous devons lutter contre ça", a déclaré le Danois dans une interview au journal de Doha, The National. "La seule solution est d'être très sévère sur les sanctions et les sanctions doivent être un retrait de points ou quelque chose de similaire", a poursuivi M. Blatter. "L'AC Milan réitère sa position ferme contre le racisme sous n'importe quelle forme, et appelle les instances nationales et internationales du sport à adopter des mesures nécessaires et efficaces", a réagi le club lombard dimanche. Jeudi, Boateng, excédé par les cris racistes des supporteurs de la petite équipe de Pro Patria (4e div.), avait quitté le terrain à Busto Arsizio (nord), provoquant l'interruption du match amical à la 26e minute. Le reste de l'équipe avait suivi le Ghanéen, sous les sifflets des supporteurs de l'équipe adverse. Deux jours après l'incident de Busto Arsizio, samedi à Rome, lors de la victoire de la Lazio contre Cagliari (2-1), des supporteurs locaux avaient poussé des cris de singe, visant l'attaquant colombien de Cagliari Victor Ibarbo. Une grande partie du Stade Olympique avait réagi en sifflant les cris racistes. L'arbitre avait interrompu la rencontre et avait averti les spectateurs que le match serait définitivement arrêté si les chants continuaient. "Triste de voir des chants racistes, deux jours après que @KPBofficial (Boateng, ndlr) ait mené l'#ACMilan hors du terrain après avoir reçu des insultes similaires. Vraiment trist!!!", a réagi dimanche Kevin-Prince Boateng sur son compte Twitter. dj/ps/mam/jcp

(AFP)

Votre opinion