Publié

Violence«Raf» risque l'amputation

Le 1er août, au Signal-de-Bernex (GE), le labrador gourmand a eu la mauvaise idée de manger le biscuit d’une fillette. Son père a vu rouge et l’a roué de coups.

par
Valérie Duby
«Raf» doit rester immobilisé deux mois. Il ne sort plus que pour faire ses besoins.

«Raf» doit rester immobilisé deux mois. Il ne sort plus que pour faire ses besoins.

DR

«Raf», labrador de 13 ans, est immobilisé pour deux mois. Les os de sa patte postérieure droite sont brisés: l’animal a été plâtré, déplâtré et porte désormais cinq broches. «Le vétérinaire a dit que sa patte était un vrai puzzle», confie Nathalie, la belle-fille du couple de propriétaires de l’animal, deux septuagénaires genevois. «Raf» est un «gentil pépère» qui, le 1er août en fin de matinée, a eu la mauvaise idée de manger le biscuit d’une fillette. «Mes beaux-parents le promenaient au Signal-de-Bernex, sans laisse il est vrai, comme le font beaucoup de gens à cet endroit, indique Nathalie. Le chien jouait à la balle. La petite s’est approchée avec un biscuit dans les mains et «Raf» l’a mangé. Il est gourmand: c’est un labrador!»

Votre opinion