Publié

SportRafle chez les supporteurs de foot turcs: 3 mises sous écrou (agence)

Un tribunal stambouliote a ordonné mardi la mise sous écrou de trois personnes arrêtées vendredi lors d'une vaste rafle visant les supporteurs de football et fait libérer le reste des suspects, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Le juge a inculpé les trois prévenus, parmi lesquels figure le chef des supporteurs du club de Fenerbahçe, Sefa Kalya, pour "création et direction d'une organisation criminelle", "coups et blessures avec préméditation" et "instigation au meurtre", selon Anatolie. Il a en revanche relâché 23 autres supporteurs, dont Alen Markarian, un des leaders du principal groupe de fans de Besiktas, le "Carsi", avec un contrôle judiciaire et une interdiction de sortie du territoire turc, a ajouté l'agence. Au total, 89 supporteurs des trois grands clubs stambouliotes (Besiktas, Fenerbahçe et Galatasaray) ont été arrêtés vendredi à l'aube lors d'opérations simultanées dans plusieurs quartiers d'Istanbul. Le ministre de l'Intérieur, Muammer Güler, a indiqué qu'ils étaient soupçonnés de diverses agressions menées dans le cadre "d'organisations illégales". Vingt-sept d'entre eux ont été relâchés par la police après interrogatoire, puis 36 autres par le procureur, qui a renoncé à les poursuivre. Ces arrestations sont intervenues alors que les groupes de supporteurs ont joué un rôle de premier plan dans la vague de manifestations antigouvernementales sans précédent qui a secoué la Turquie en juin. Des dizaines de milliers de partisans des trois clubs d'Istanbul ont apporté leur soutien aux manifestants hostiles au Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan, accusé d'autoritarisme et de vouloir "islamiser" la Turquie. La contestation a été violemment réprimée par la police, faisant 6 morts et quelque 8.000 blessés, selon l'Union des médecins de Turquie. Des centaines de personnes ont été poursuivies à la suite de ces incidents. nc/pa/dhe

(AFP)

Votre opinion