10.11.2020 à 13:30

SuisseRaiffeisen quittera l’Association suisse des banquiers

Le groupe saint-gallois veut défendre ses intérêts et ceux de ses clients privés suisses et entreprises en toute indépendance, a-t-il fait savoir mardi.

La participation de la coopérative bancaire à la faîtière est depuis longtemps un objet de discussion à l’interne, selon le président de Raiffeisen. 

La participation de la coopérative bancaire à la faîtière est depuis longtemps un objet de discussion à l’interne, selon le président de Raiffeisen.

KEYSTONE

Raiffeisen a décidé de quitter l’Association suisse des banquiers (ASB) au 31 mars 2021, selon un communiqué paru mardi. Le groupe saint-gallois veut défendre ses intérêts et ceux de ses clients privés suisses et entreprises en toute indépendance.

Le communiqué précise que Raiffeisen a analysé de façon critique son rôle et sa participation à la conception des conditions cadres au niveau politique. La banque est partie du constat que «le secteur bancaire et les intérêts des différents acteurs de la place financière suisse ont fortement évolué ces dernières années».

Néanmoins, Raiffeisen poursuivra son engagement «en faveur d’une place financière suisse forte et à toujours privilégier un rapport consensuel avec tous les acteurs concernés».

Décision mûrement réfléchie

La participation de la coopérative bancaire à la faîtière est depuis longtemps un objet de discussion à l’interne, a indiqué le président de Raiffeisen Guy Lachappelle.

Selon lui, les principales divergences avec l’ASB se situent au niveau des réglementations et des normes internationales pour le secteur bancaire, qui ne devraient pas s’appliquer automatiquement à la clientèle locale.

Les grandes banques et les établissements privés au contraire sont «davantage disposés à faire des sacrifices» afin de pouvoir accéder aux marchés étrangers. «C’est un conflit qui fait l’objet de discussions depuis des années».

Le dirigeant a insisté sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’un «exercice d’économies», précisant que la cotisation versée à l’ASB se monte en «million à un chiffre» et que cette somme serait simplement allouée à d’autres activités du groupe.

Il n’y a pas eu la moindre coordination avec d’autres banques suisses en lien avec ce retrait, a assuré M. Lachappelle, soulignant que la décision ne concerne que Raiffeisen. «Nous supposons que d’autres établissements vont maintenant aussi revoir leur adhésion», a-t-il concédé, mais avec des conclusions différentes de celles de la coopérative bancaire.

Déception personnelle

De son côté, le directeur général de l’ASB Jörg Gasser s’est dit surpris et «personnellement déçu» par la décision de Raiffeisen. Et de rappeler que la faîtière a entamé cet automne une réorientation stratégique prenant mieux en compte les préoccupations de ses membres opérant à l’échelle nationale, et dont elle s’était donné un an pour évaluer les effets.

Le patron de l’ASB ne s’attend pas à d’autres défections, même s’il constate une tendance à la hausse des départs d’associations professionnelles, citant à titre d’exemple la faîtière économique Economiesuisse et l’Association suisse d’assurances (ASA).

«Ce retrait n’aura pas de conséquences dramatiques pour notre association», a poursuivi M. Gasser. Selon lui, le manque à gagner occasionné par le retrait de Raiffeisen ne devrait pas se traduire par des suppressions de postes au sein de la faîtière.

Il souligne cependant que le départ d’une banque d’importance systémique comme Raiffeisen se traduira inexorablement par l’affaiblissement de la position des banques à vocation nationale au sein du conseil d’administration de l’ASB, où la coopérative saint-galloise dispose d’un siège.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Personne

11.11.2020 à 23:04

Ils quittent la " familglia " pour fonder leur propre clan? Don Banquiero ne va pas apprécier. On ne tourne pas le dos à l'association de malfaiteurs bancaire.

DOMMAGE

11.11.2020 à 08:42

C'est bien je suis client de la Raiffeisen. Attention regardez les taux libre trop haut. Idem pour les taux hypothécaire fixe il varient d'un jour à l'autre, attention lors de la signature du contrat. La politique de raiffensen n'est pas la même dans chaque banque. pour moi les taux RAI. sont pas bon selon le taux libor. actuelle d'autre banque son mieux. je pense que je vais partir.