Football: Ramos tournait un doc pendant que le Real coulait

Publié

FootballRamos tournait un doc pendant que le Real coulait

Le capitaine madrilène n'avait pas imaginé une seconde que son équipe puisse être boutée hors de la Champions League par l'Ajax, mardi.

par
Sport-Center
Ramos a vécu l'agonie de l'élimination des siens sous les caméras d'une équipe de tournage. (Photo: Twitter Marca)

Ramos a vécu l'agonie de l'élimination des siens sous les caméras d'une équipe de tournage. (Photo: Twitter Marca)

Le karma joue parfois de drôles de tours aux sportifs. Sergio Ramos peut en témoigner. Voici deux semaines, le capitaine du Real Madrid avait écopé d'un avertissement à la fin du match aller des 8es de finale de la Champions League, à Amsterdam face à l'Ajax (victoire 1-2 des Espagnols). Sa faute délibérée - même si le capitaine avait nié avoir fait exprès, après avoir pourtant admis le contraire peut de temps auparavant - devait lui permettre d'écoper d'une suspension automatique lors du match retour à San Bernabeu, face aux Néerlandais, pour ainsi être à nouveau éligible dès le match aller des quarts de finale de la compétition européenne.

Mais rien ne s'est passé comme prévu pour Ramos. Le défenseur de 32 ans a d'abord été suspendu pour deux matches plutôt qu'un seul, pour non respect de l'équité sportive. Puis, l'international a suivi depuis les loges la déconfiture de ses coéquipiers, complètement écrasés par des visiteurs en fusion, finalement vainqueurs 1-4 et du coup tombeurs du Real, vainqueur des trois dernières éditions de la Champions League.

Là où le bât blesse davantage encore, c'est lorsqu'on découvre que Sergio Ramos avait profité de ce match retour pour tourner des images en vue du documentaire qu'Amazon réalise actuellement sur lui. «Je suis excité à l'idée de pouvoir montrer aux fans de football ce que ça demande d'être un athlète professionnel, d'avoir la responsabilité de porter le brassard de capitaine du Real Madrid et de l'Espagne et comment on jongle avec la vie d'une personne normale», avait claironné le défenseur lorsque le documentaire avait été dévoilé. Il voudra peut-être désormais revoir sa copie.

Ton opinion