Hockey sur glace: Raphaël Diaz probablement présent pour la «finale»
Publié

Hockey sur glaceRaphaël Diaz probablement présent pour la «finale»

Le défenseur zougois semble remis de sa blessure contractée face à la Lettonie. Il devrait jouer face à la République tchèque.

par
Grégory Beaud
Moscou (Rus)
Depuis sa blessure à l'épaule contractée mercredi passé, Raphaël Diaz n'a pas manqué d'entraînement.

Depuis sa blessure à l'épaule contractée mercredi passé, Raphaël Diaz n'a pas manqué d'entraînement.

Keystone

L'équipe de Suisse disputera-t-elle son dernier match du tour qualificatif avec toutes ses individualités? Cela n'a rien d'utopique à la lumière de l'entraînement de lundi. Raphaël Diaz, qui a manqué les deux dernières rencontres, pourrait bien faire son retour dans l'alignement. Si tel était le cas, Lino Martschini ferait probablement son retour en tribunes.

Depuis sa blessure à l'épaule contractée mercredi passé, Diaz n'a pas manqué d'entraînement. Mais son intensité du jour n'avait par contre rien à voir avec celle de la pratique de vendredi. Incapable de prendre le moindre lancer, le défenseur à vocation offensive s'était alors contenté de faire des passes, sans participer aux exercices. Ce lundi, par contre, cela semblait aller mieux. «Cela avait l'air d'aller même vraiment mieux, a apprécié le sélectionneur national Parick Fischer. Il y a de bonnes chances qu'il joue.»

Son implication dans la totalité de l'entraînement permet d'envisager de manière plus péremptoire sa présence pour le match de mardi face à la République tchèque (11h15). Le Zougois a même pris part aux power-play avec Félicien Du Bois, de quoi rassurer encore sur l'amélioration de son état de santé. «Raphaël est quelqu'un qui sait serrer les dents et se mettre au service de l'équipe, a précisé le technicien zougois. Il nous sera très utile pour ce match décisif.»

L'équipe de Suisse aura besoin de tout son monde pour tenter d'arracher sa qualification pour les quarts de finale. Indépendamment du résultat de Danemark - Kazakhstan, ce lundi soir, la sélection nationale doit viser la victoire en 60 minutes pour être à 100% certaine de faire partie du Top 8. «Notre mentalité? Un septième match de série de play-off», a comparé Patrick Fischer.

Votre opinion