03.09.2017 à 12:52

Canton de BerneRappeurs condamnés pour insulte à Natalie Rickli

La conseillère nationale UDC était la cible d' insultes à caractère sexuel. Elle avait porté plainte.

La conseillère nationale UDC Natalie Rickli (ZH) n'a pas apprécié la chanson des rappeurs bernois du collectif Chaostruppe.

La conseillère nationale UDC Natalie Rickli (ZH) n'a pas apprécié la chanson des rappeurs bernois du collectif Chaostruppe.

Keystone

Le Tribunal régional de Berne-Mittelland a condamné des rappeurs bernois du collectif Chaostruppe. Dans une chanson, ils profèrent des insultes à caractère sexuel à l'encontre la conseillère nationale UDC Natalie Rickli (ZH). Le jugement n'a pas encore été publié.

Les musiciens ont été condamnés cette semaine pour injure, mais pas pour harcèlement sexuel ni calomnie, selon le SonntagsBlick. Ils ont écopé d'une amende de plusieurs centaines de francs avec sursis, un verdict confirmé à l'ats par Natalie Rickli. On ignore pour l'heure si le Ministère public fera appel de cette décision.

Calomnie, injure et harcèlement sexuel

Le groupe Chaostruppe avait sorti l'année dernière un clip intitulé «Natalie Rikkli» - changeant l'orthographe du nom de famille. Dans cette vidéo, qui est toujours en ligne, la conseillère nationale zurichoise se voit couverte d'insultes et contrainte à des actes sexuels.

L'intéressée avait déposé une plainte pénale. D'après le SonntagsBlick, cinq membres du groupe s'étaient vus condamnés par ordonnance pénale pour calomnie, injure et harcèlement sexuel. Ils avaient cependant déposé un recours.

Dimanche, Natalie Rickli a posté l'article du journal sur Facebook. «Je veux montrer où est la limite aux attaques contre les politiciennes et les femmes en général», explique la parlementaire de 40 ans, originaire de Winterthour. «Cette 'chanson' n'a aucun contenu politique. Elle m'offense de façon particulièrement ignoble et m'atteint dans mon honneur», écrit Natalie Rickli.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!