New York – Rare tableau de Botticelli vendu 45 millions aux enchères
Publié

New YorkRare tableau de Botticelli vendu 45 millions aux enchères

Jeudi, un tableau du peintre de la Renaissance italienne Sandro Botticelli a été mis aux enchères par Sotheby’s. Deux acheteurs se le sont disputé.

«Le Christ en tant qu’homme des douleurs» aurait été réalisé au début des années 1500.

«Le Christ en tant qu’homme des douleurs» aurait été réalisé au début des années 1500.

Getty Images via AFP

Un tableau du maître de la Renaissance italienne Sandro Botticelli, dont les œuvres sont rares dans les collections privées, a été vendu plus de 45 millions de dollars (quelque 41,9 millions de francs) jeudi lors d’enchères chez Sotheby’s à New York.

Au bout d’un duel qui a duré sept minutes, entre deux acheteurs donnant leurs ordres au téléphone et renchérissant plusieurs fois de 100’000 dollars supplémentaires, le lot numéro 14 de la vente, «Le Christ en tant qu’homme des douleurs» («The man of sorrows») , a été adjugé à 39,3 millions de dollars, auxquels s’ajoutent les frais et commissions, soit un total de 45,41 millions de dollars.

Du début des années 1500

Le prix se situe au-dessus de l’estimation donnée par Sotheby’s (40 millions de dollars), mais c’est plus de deux fois moins que le record établi l’année dernière (92,2 millions de dollars) pour un tableau du maître de la Renaissance italienne, le «Jeune homme tenant un médaillon». «Le Christ en tant qu’homme des douleurs» est un portrait sur fond noir de Jésus, au regard profond, couronne d’épines autour de la tête entourée d’anges. Ses mains, scarifiées, sont entravées par des cordes.

D’après les experts cités par Sotheby’s, le tableau remonterait au début des années 1500, à la fin de la vie de Sandro Botticelli (1445-1510), connu pour ses œuvres exposées aux Offices à Florence («Printemps», «Naissance de Vénus») et dont les fresques ornent aussi la Chapelle Sixtine au Vatican.

Selon Sotheby’s, le tableau, bien conservé et entouré d’un cadre ornementé doré, avait appartenu au 19e siècle à une célèbre cantatrice anglaise de l’époque, Adelaide Kemble Sartoris, puis à ses héritiers. Lors de sa dernière vente, aux enchères, en 1963, il avait été racheté pour 10’000 livres sterling.

Marché de l’art dynamique

Les maisons d’enchères ont profité d’un marché de l’art dynamique en 2021, après une année 2020 où la pandémie de Covid-19 avait pesé sur l’offre. Sotheby’s a ainsi réalisé en 2021 le plus haut chiffre de vente de son histoire, à 7,3 milliards de dollars. La vente de jeudi, consacrée aux maîtres anciens, se déroulait dans la matinée à New York et en ligne, pour permettre aux acheteurs européens et asiatiques de participer.

Après un tour du monde, l’œuvre avait été exposée physiquement à New York. Mais Sotheby’s, qui cherche aussi à prendre ses quartiers dans le metavers, a aussi créé une chapelle virtuelle sur son espace sur la plateforme Decentraland pour montrer le tableau.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires