20.11.2020 à 19:09

LausanneRebecca Ruiz reçoit les représentants du personnel du CHUV

La ministre de la santé vaudoise a rencontré vendredi une délégation du centre hospitalier pour une première séance de discussions. Une éventuelle hausse des effectifs a notamment été abordée.

Les discussions entre Rebecca Ruiz et les représentants du personnel du CHUV ont fait émerger des «divergences de vues», selon le secrétaire syndical au SSP Vaud.

Les discussions entre Rebecca Ruiz et les représentants du personnel du CHUV ont fait émerger des «divergences de vues», selon le secrétaire syndical au SSP Vaud.

KEYSTONE

Rebecca Ruiz a reçu vendredi après-midi une délégation de représentants du personnel du CHUV pour une première séance de discussions. Prime liée au Covid, hausses des effectifs et des salaires ont été notamment abordées, mais sans avancées concrètes.

«Les discussions ont été nourries, mais sans de véritables résultats tangibles», a commenté David Gygax, secrétaire syndical au SSP Vaud, contacté par Keystone-ATS au terme de la rencontre. Selon lui, c’est sur la question d’une prime Covid que le canton et le CHUV se sont montrés «les moins fermés». Il a toutefois ajouté qu’il n’était pas encore «très clair» comment cette prime pourrait être distribuée.

«Divergences de vues»

David Gygax a estimé qu’il y avait eu «peu d’ouverture» concernant une revalorisation salariale et que des «divergences de vues» étaient apparues sur la question d’une hausse des effectifs. Selon les syndicats, le CHUV devrait engager davantage de collaborateurs, alors que le canton et le centre hospitalier estiment que les ressources actuelles devraient être plutôt mieux allouées, a résumé David Gygax.

Il a indiqué que les syndicats avaient néanmoins obtenu «un engagement politique» pour que le CHUV ne prenne pas des mesures d’austérité «sur le dos de ses employés», en raison notamment de l’argent perdu à cause du coronavirus.

David Gygax a ajouté que les rencontres allaient se poursuivre, mais qu’aucun calendrier de négociations n’avait été fixé.

Plus de personnel et meilleur salaire

Pour mémoire, le SSP Vaud défend notamment le principe d’un plan d’investissement pour redoter l’hôpital public en personnel. «Les effectifs, insuffisants depuis de trop nombreuses années, sont le nœud de cette négociation», a-t-il souligné cette semaine dans un communiqué.

Sur le plan salarial, les syndicats ont notamment réclamé le versement d’une double annuité à tous les employés du CHUV «au vu de l’engagement extraordinaire du personnel au printemps et cet automne» dans la lutte face au coronavirus. Le syndicat exige également d’étendre les négociations au secteur parapublic (hôpitaux régionaux, EMS, CMS).

Grève suspendue

Pour rappel, le 28 octobre dernier, quelque 600 manifestants du personnel soignant vaudois avaient défilé depuis le CHUV dans les rues de Lausanne. Ils réclamaient notamment une hausse des effectifs, une augmentation des salaires, une prime de risque liée au Covid-19 et, plus généralement, une meilleure reconnaissance de la population et des politiques. Cette manifestation a permis d’ouvrir des négociations pour le CHUV, selon le SSP Vaud.

Le préavis de grève au 1er décembre a en revanche été suspendu, au vu de la situation sanitaire et de l’état d’urgence dans les hôpitaux de canton.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!