Coups de feu en Chine: Recherché, 100 000 yuans de récompense

Publié

ChinePrime de 14’000 francs pour capturer un fugitif

Dans sa chasse à l’homme après la mort de trois personnes dans une attaque à l’arme à feu, la police chinoise offre une juteuse récompense pour attraper le fuyard.

Image d’illustration: un officier de police parle à un citoyen dans la province de Jiangxi, en Chine.

Image d’illustration: un officier de police parle à un citoyen dans la province de Jiangxi, en Chine.

AFP

La police a lancé en Chine une chasse à l’homme et promettait jeudi plus de 14’000 francs pour la capture d’un fugitif, après la mort de trois personnes dans une attaque à l’arme à feu. Ce type de violence est rare en Chine en raison de l’interdiction aux citoyens ordinaires de posséder des armes à feu et d’un imposant maillage sécuritaire destiné à maintenir l’ordre public.

La fusillade s’est produite mardi dans le sud-ouest du pays. Un individu a «blessé avec une arme à feu deux personnes et en a tué trois» autres, indique un communiqué de la sécurité publique de Muchuan. Ce comté est rattaché à Leshan, une localité de la province du Sichuan (sud-ouest), située à quelque 1600 km de Pékin.

Policier suspecté

Le suspect, identifié comme Li Qiang, est âgé de 36 ans. La police offre 100’000 yuans (14’200 fr.) pour sa capture. Selon des publications sur la Toile, il semble que l’homme en question soit policier. Il avait été décoré l’an dernier pour actes de bravoure, après avoir sauvé à deux reprises des personnes de noyade. Un article de la sécurité publique - depuis effacé sur son site internet - louait son «héroïsme» et mentionnait son identité complète. Contactée pour des précisions, la police de Muchuan a dit «ne pas être au courant» et n’a pu confirmer si M. Li était toujours en service au moment de passer à l’acte.

Affaire virale

L’affaire passionnait les réseaux sociaux en Chine avec plus de 250 millions de vues pour ce sujet. Si en Chine les armes à feu sont strictement encadrées, les attaques au couteau sont en revanche plus courantes. Elles sont régulièrement menées à l’aveugle par des personnes s’estimant victimes d’une injustice et désirant se venger de la société. L’an dernier, un homme armé d’un couteau avait ainsi tué six personnes et blessé 14 autres dans l’est de la Chine.

(AFP)

Ton opinion