France – Record de vaccinations au lendemain des propos de Macron
Publié

FranceRecord de vaccinations au lendemain des propos de Macron

Après que le président a dit qu’il allait «emmerder» les non-vaccinés, le pays a enregistré 66 000 nouvelles premières vaccinations, du jamais vu depuis octobre.

par
Michel Pralong
Le mardi Emmanuel Macron dit qu’il va emmerder les non-vaccinés jusqu’au bout et le mercredi ils sont 66 000 à aller recevoir leur première piqûre.

Le mardi Emmanuel Macron dit qu’il va emmerder les non-vaccinés jusqu’au bout et le mercredi ils sont 66 000 à aller recevoir leur première piqûre.

AFP

Voilà qui risque de ne pas modérer Emmanuel Macron dans ses propos. Après avoir dit mardi être décidé à «emmerder» les non-vaccinés «jusqu’au bout», voilà que 66’000 personnes sont allées recevoir leur première dose de vaccin le lendemain. Un chiffre plus atteint depuis le 1er octobre dernier et annoncé à l’Assemblée nationale par le ministre de la Santé Olivier Véran, qui s’en est évidemment félicité.

Il a d’ailleurs sous-entendu que cette nette augmentation de primo-injection avait un lien avec les débats sur le pass vaccinal et les propos controversés d’Emmanuel Macron, en glissant qu’il ne croyait «pas au hasard», comme l’écrit l’AFP.

«Si nous faisions cela pendant 70 ou 75 jours, nous aurions une protection complète de la population française à l’égard des formes graves», a affirmé le ministre. Quelque cinq millions de Français n’ont pas reçu d’injection contre le Covid-19, dont environ un cinquième est considéré comme des populations à risque.

«Plus le choix»

Europe 1 a par la suite décidé d’aller faire un reportage dans un centre de vaccination pour en savoir un peu plus sur les motivations de ces primo-vaccinés. Aucun ne semble avoir répondu que ce sont les propos d’Emmanuel Macron qui lui aurait fait franchir le pas. Même si certains avouent que la situation de non-vacciné devenait trop contraignante et qu’ils manquent de moyens pour payer des tests à répétition. «Je ne peux pas aller au resto, je ne peux pas aller au cinéma. Je n’étais pas assez convaincue pour me faire vacciner, je ne le suis toujours pas», mais cette étudiante de 24 ans dit ne «plus avoir le choix».

Selon la radio, au centre de vaccination de Nogent-sur-Marne, les médecins constatent que les primo-vaccinés sont de plus en plus nombreux à venir. Plus d’une quarantaine sont attendus ce jeudi.

Votre opinion

45 commentaires