Chimie: Record des ventes et croissance générale pour Sika
Actualisé

ChimieRecord des ventes et croissance générale pour Sika

Le groupe s'attend à des chiffres records en matière de marge opérationnelle et de bénéfice.

Jan Jenisch, directeur général de Sika, s'attend désormais à «des chiffres records en matière de marge opérationnelle et de bénéfice».

Jan Jenisch, directeur général de Sika, s'attend désormais à «des chiffres records en matière de marge opérationnelle et de bénéfice».

Keystone

Le groupe zougois de spécialités chimiques Sika a vu grimper de 5,6% son chiffre d'affaires au terme de l'année 2016, totalisant 5,75 milliards de francs. La croissance a été observée dans toutes les régions. Un bénéfice record est attendu pour l'exercice écoulé.

Des investissements dans neuf fabriques et quatre nouvelles succursales nationales ont dopé la croissance, indique mardi Sika. En termes organiques, elle atteint 4,7%. Toutes les régions ont par ailleurs gagné des parts de marché.

Aux Etats-Unis, au Mexique, au Royaume-Uni, mais aussi en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Australie, la progression s'est avérée bien supérieure à la moyenne. Dans la branche automobile, Sika a enregistré une forte poussée.

«Nous nous attendons également à des chiffres records en matière de résultat opérationnel et de bénéfice net», souligne Jan Jenisch, directeur de Sika, cité dans le communiqué. Le groupe sis à Baar (ZG) - convoité par Saint-Gobain et au coeur d'une bataille juridique entre la direction et les héritiers du fondateur de l'entreprise - publiera son bilan annuel détaillé le 24 février.

Rentabilité dopée

Dans le détail géographique, la zone Europe/Moyen-Orient et Afrique affiche une hausse de 4,8% en monnaies locales. Sur les marchés clés que sont l'Allemagne, la France, l'Espagne et l'Italie, l'évolution reste «bonne». L'expansion sur le territoire africain se poursuit, avec des entités nationales établies au Koweït, au Cameroun et à Djibouti.

En Amérique du Nord, le fabricant de spécialités chimiques a progressé de 7,8% sur un an. Avec à la clé, trois acquisitions, dont le fournisseur de colorants L.M. Scofield et le producteur de fibres pour le béton FRC Industries.

En Amérique du Sud, les ventes ont crû de 5%, malgré un repli au Brésil. L'Asie/Pacifique enregistre une hausse de 3,6%, avec des premiers sites de production inaugurés au Cambodge et en Birmanie.

Le groupe, qui emploie plus de 17'000 collaborateurs dans le monde, compte dégager un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) entre 780 et 800 millions de francs au titre de 2016. Pour 2017, il vise une croissance des ventes de 6-8%, espérant dépasser la barre des 6 milliards.

(ats)

Votre opinion