04.02.2012 à 16:02

AfghanistanRecord du nombre de civils tués en 2011

3021 civils ont été tués en Afghanistan l'an dernier. Un record depuis le début des combats entre les forces de la coalition de l'Otan et les talibans fin 2001, selon la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan.

Le nombre de morts civils de 2011 est en hausse de 8% par rapport aux 2790 morts recensés en 2010.

Le nombre de morts civils de 2011 est en hausse de 8% par rapport aux 2790 morts recensés en 2010.

Le nombre de morts est en hausse de 8% par rapport aux 2790 morts recensés en 2010, ce qui équivaut à la cinquième année consécutive de hausse du nombre de civils tués dans le pays. Depuis 2007, près de 12.000 personnes ont péri dans le conflit.

«Les enfants, les femmes et les hommes afghans continuent d'être tués dans cette guerre dans des proportions toujours plus élevées», a déploré Jan Kubis, le nouveau responsable de Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (Unama), qui a appelé les «parties prenantes au conflit» à «largement accroître leurs efforts» pour protéger les civils.

Les mines beaucoup

Les insurgés, qui incluent les talibans et d'autres groupes minoritaires hostiles à Kaboul, sont responsables de 77% des pertes, contre 14% pour les forces pro-gouvernementales (forces de l'ordre afghanes et étrangères). 9% des victimes ne peuvent être attribuées à aucun camp, selon l'Unama.

Les mines artisanales placées le long des routes et déclenchées à distance, armes favorites des talibans, qui les utilisent de plus en plus, ont tué près de mille personnes.

Quelque 15% des civils sont décédés des suites d'attentats suicide, dont le nombre n'augmente pas, mais qui sont de plus en plus mortifères.

Les avions de plus en plus

La répartition géographique des décès imputables au conflit a évolué, d'après l'Unama. «Alors que le conflit s'est atténué dans le sud, il s'est intensifié dans les régions du sud-est, de l'est et du nord, avec comme résultat qu'une proportion croissante des civils afghans ont été tués dans ces zones».

L'ONU pointe également une augmentation du nombre de décès attribués aux troupes pro-gouvernementales, notamment en raison des bombardements aériens.

Ce rapport contraste avec une étude de l'Otan, qui se félicite pour une année «remarquablement fructueuse». Les troupes de la coalition, fortes de 130.000 hommes, partiront progressivement d'Afghanistan dans les deux années à venir, jusqu'à un retrait quasi total fin 2014.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!