Publié

TessinRecours contre l'élection au Conseil des États

Après l'éviction pour 45 voix du sénateur Filippo Lombardi, un avocat PDC tessinois a fait recours pour «irrégularités» contre l'élection au 2e tour à la Chambre des cantons.

Le PDC Filippo Lombardi a-t-il une chance de retrouver son siège de sénateur?

Le PDC Filippo Lombardi a-t-il une chance de retrouver son siège de sénateur?

Keystone

Un avocat et politicien PDC tessinois a fait recours contre l'élection au 2e tour du Conseil des États dans son canton. Le matériel de vote est en partie arrivé trop tard auprès des Tessinois vivant à l'étranger, critique-t-il.

Gianluca Padlina, conseiller communal PDC à Mendrisio, demande un examen des processus administratifs et l'annulation du 2e tour de l'élection au Conseil des États. Selon lui, le vote doit être répété.

Le Tribunal administratif tessinois a confirmé le recours annoncé jeudi dans le journal «La Regione». En séjour à l'étranger, Gianluca Padlina n'a pas pu être joint. L'avocat exige du tribunal d'examiner les «irrégularités lors de la préparation du 2e tour», écrit «La Regione».

Certains Tessinois résidant à l'étranger se sont plaints de ne pas avoir reçu le matériel de vote à temps. Celui-ci est arrivé le 15 novembre seulement dans certains cas, soit deux jours avant le dimanche d'élection.

Au moins dix jours avant

Or la loi stipule que les enveloppes de vote doivent parvenir au moins dix jours avant chez les électeurs. Le gouvernement tessinois doit se prononcer jusqu'à vendredi sur le recours de Gianluca Padlina.

Au 2e tour du 17 novembre, les sénateurs PDC et PLR tessinois ont été éjectés du Conseil des États, remplacés par Marco Chiesa (UDC) et Marina Carobbio (PS). Le PDC Filippo Lombardi, qui siégeait depuis vingt ans à la Chambre des cantons à Berne, n'a pas été réélu, avec 46 voix de retard seulement sur la socialiste.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!