Suisse - Recul généralisé du chômage en mars
Publié

SuisseRecul généralisé du chômage en mars

Le taux est descendu à 3,4%. Il était de 3,6% en février. Genève est le plus touché avec un taux de 5,5%. Le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a diminué de10,2%, passant à 15 561 personnes.

Taux de chômage par canton, fin mars.

Taux de chômage par canton, fin mars.

SECO

À fin mars 2021, 157’968 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 9985 de moins que le mois précédent. Le taux de chômage a ainsi diminué, passant de 3,6% en février 2021 à 3,4% pendant le mois sous revue, indique le secrétariat d’État à l’économie (SECO) vendredi matin. Le chômage a toutefois augmenté de 22’344 personnes (+16,5%) par rapport au mois correspondant de l’année précédente.

Nette baisse du nombre de jeunes chômeurs

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a diminué de10,2%, passant à 15 561 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a augmenté de 6,9%. Le nombre des chômeurs de 50-64 ans a aussi diminué (-3,8%) pour s’établir à 45’486 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à une augmentation de 23,8%. L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 253’939 personnes, soit 5796 de moins que le mois précédent et 40’042 (+18,7%) de plus qu’au même mois de l’année précédente.

400’000 personnes en RHT en janvier

En janvier 2021, les réductions de l’horaire de travail (chômage partiel) ont touché 399’667 personnes, soit 105’989 de plus (+36,1%) que le mois précédent, a également indiqué le SECO vendredi. Le nombre d’entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 12’793 unités (+36,9%), passant à 47’460, celui des heures de travail perdues de 10’337’831 unités (+55,5%), pour s’établir à 28’948’168 heures. L’année précédente à la même époque (janvier 2020), le chômage partiel avait sévi dans 178 entreprises, touchant 3717 personnes et entraînant la perte de 189’157 heures de travail.

Par canton, Genève est toujours en tête (5,5%, -0,2 point) devant le Jura (5,4%, -0,3 point). Neuchâtel affiche un net recul, passant de 5,1% à 4,7%. Vaud recule aussi (4,6%, -0,3 point). Très grosse baisse en Valais, qui passe de 4,5% à 3,7%. Fribourg s’approche de la moyenne nationale mais reste en dessus avec 3,5% (-0,3 point).

(gma)

Votre opinion