08.03.2016 à 11:29

Système judiciaireRéforme de la justice: le peuple valaisan tranchera

La création d'un conseil de la magistrature ne trouve pas grâce aux yeux des parlementaires PDC haut-valaisans. Ils ont qualifié un tel organe d'inutile et trop onéreux.

Le Grand Conseil n'est pas tout à fait unanime sur ces changements.

Le Grand Conseil n'est pas tout à fait unanime sur ces changements.

ARCHIVES, Keystone

Election des procureurs, conseil de la magistrature, le peuple aura le dernier mot sur ces modifications du système judiciaire valaisan. Le Grand Conseil n'est pas tout à fait unanime sur ces changements.

La création d'un conseil de la magistrature ne trouve pas grâce aux yeux des parlementaires PDC haut-valaisans. Ils ont qualifié un tel organe d'inutile et trop onéreux mardi lors du débat d'entrée en matière. Ils ne veulent pas d'un nouvel organe pour effectuer un travail dont s'acquitte actuellement la commission de justice du Grand Conseil.

Les députés germanophones se sont retrouvés isolés dans leur opposition. Tous les autres groupes ont appuyé la création d'un conseil de la magistrature. «On veut que le justiciable ait un organe indépendant à qui s'adresser s'il estime qu'il y a un déni de justice», a expliqué le chef du Département de la sécurité Oskar Freysinger. Au vote, 25 parlementaires ont refusé l'entrée en matière contre 87 partisans.

La question de l'élection des procureurs a en revanche réuni l'unanimité. Le Grand Conseil souhaite à l'avenir n'élire que les membres de la direction du ministère public, soit le procureur général, son adjoint et les premiers procureurs. Les autres membres du ministère public seraient nommés par la direction. Ces réformes de la justice valaisannes devront être soumises en votation populaire.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!