Publié

RéfugiéeRefoulée de Suisse, elle perd son bébé

Reconduite en Italie par les gardes-frontière suisses, une Syrienne enceinte de 7 mois en détresse n’a pas été écoutée. Elle a accouché d’un bébé mort-né.

par
Anne-Florence Pasquier

Un petit cercueil blanc dans les bras, Omar Jneid, Syrien de 32 ans, sort de l’Hôpital de Domodossola (I). Sa femme a accouché la veille d’une petite fille, mort-née. Une tragédie qui aurait pu être évitée si les gardes-frontière suisses lui avaient porté secours à temps. Venue depuis la Libye, après avoir traversé l’Italie, cette famille syrienne voulait rejoindre la France. Le 4 juillet dernier, ils prennent le train de nuit à Milan pour traverser la Suisse. Arrivés à Vallorbe à 4 h du matin le samedi, le couple et leur fils de 2 ans sont contrôlés par la douane française. Ils n’ont aucun visa. Avec 33 autres migrants de différents pays, la famille doit être reconduite par les gardes-frontière suisses à la frontière italienne.

«J’ai demandé de l’aide»

Votre opinion