Climat: Regain d'optimisme après l'annonce du plan d'Obama
Publié

ClimatRegain d'optimisme après l'annonce du plan d'Obama

L'expert suisse Thomas Stocker a manifesté son optimisme après la présentation par Obama de son plan de réduction des émissions de CO2.

Barack Obama a dévoilé lundi la version définitive de son plan de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon. (16 mars 2011)

Barack Obama a dévoilé lundi la version définitive de son plan de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon. (16 mars 2011)

Keystone

Le plan de réduction des émissions de C02 dans la production d'électricité présenté lundi 3 août par le président américain Barack Obama suscite une bouffée d'optimisme chez les experts du climat. Les principaux pays responsables de ces émissions semblent avoir mis fin à leur politique d'obstruction, estime le Suisse Thomas Stocker.

«C'est une bonne nouvelle», a déclaré mardi matin 4 août M. Stocker, professeur à l'Université de Berne, sur les ondes de la radio alémanique SRF. «Réduire le nombre de ces vieilles centrales dépassées est un des points les plus importants pour la protection du climat».

Thomas Stocker, qui est également membre du Groupe d«experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), considère le plan américain comme un «bon signe» pour l'accord international sur le climat qui est l'objectif de la conférence au sommet qui aura lieu à Paris en décembre. Il peut inciter de nombreux autres Etats à franchir le pas.

«Un accord est possible»

«Un accord plus consistant est possible; je suis optimiste», a déclaré M. Stocker. Les responsables politiques n'ont jamais été aussi bien informés sur les raisons scientifiques du changement climatique et sur les défis techniques qu'il représente. Et il n'y a encore jamais eu des annonces de mesures aussi concrètes que ces derniers temps.

Barack Obama a dévoilé lundi la version définitive de son plan de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon. Son «Clean Power» vise à réduire de 32%, à l'horizon 2030, les émissions de C02 provenant du secteur de la production d'électricité, par rapport à leur niveau de 2005, a indiqué la Maison-Blanche.

Hôte du sommet de décembre, le président français François Hollande a salué mardi matin le «courage» de son homologue américain. «Ce plan est une étape clé dans la décarbonisation de l'économie américaine. Il marque une rupture en fixant pour la première fois un objectif de baisse des émissions de CO2 dans la production d'énergie», a-t-il estimé dans un communiqué.

(ats)

Votre opinion