Publié

FOOTBALL«Regardez-moi comme un entraîneur, pas comme une femme»

La Portugaise Helena Costa, qui va diriger l'équipe de Clermont-Ferrand en Ligue 2, a été présentée officiellement. Elle dit ne pas avoir peur de sa tâche.

La Portugaise Helena Costa, première femme nommée entraîneur d'un club de football professionnel en France, a affirmé jeudi que sa tâche ne lui faisait pas peur, lors de sa présentation officielle à Clermont-Ferrand, qui évolue en Ligue 2.

«Je n'ai pas peur. Si je ne pensais pas en être capable, ou si je pensais ne pas être acceptée par les joueurs, je ne serais pas ici», a-t-elle affirmé devant la presse, française et étrangère, venue en nombre, avant de lancer: «Je comprends votre surprise, mais nous sommes en 2014! Regardez-moi comme un entraîneur normal, pas comme une femme.»

Elle a expliqué n'avoir rencontré qu'une petite partie de l'effectif, rapidement. «Il y avait des joueurs ici en train de soigner des blessures et d'autres présents pour d'autres raisons. Donc je les ai vus hier, mais seulement hier», a-t-elle expliqué.

«Mon objectif, c'est de gagner. Je suis motivée. Si en tant qu'entraîneur je n'avais pas de résultats, je quitterais le club, ça me paraît normal», a-t-elle ajouté, soulignant que «ce n'est pas parce que le Clermont Foot n'a pas un énorme budget que nous ne pouvons pas être ambitieux».

La nomination d'Helena Costa, annoncée il y a deux semaines, a fait les gros titres et a été beaucoup commentée dans le monde du sport. Surnommée la «Mourinho en jupons» et âgée de 36 ans, elle a été entraîneur-adjointe des équipes de jeunes du Benfica et notamment des moins de 17 ans, vice-championne du Portugal.

Elle a ensuite entraîné une équipe masculine senior, les amateurs de Cheleiros, sacrés champions de la région de Lisbonne, avant d'être appelée par l'Iran en 2012 pour devenir sélectionneur national de l'équipe féminine.

«C'est ma décision et seulement ma décision de nommer Helena Costa. C'est d'abord un entraîneur que j'ai choisi», a déclaré jeudi le président de Clermont Foot, Claude Michy. «Malgré tout l'engouement que suscite cette nomination, nous resterons fidèles à nos valeurs, nous ne tomberons pas dans le superficiel», a-t-il poursuivi.

(AFP)

Ton opinion