Publié

CyclismeReichenbach: «Ils ne laissent rien du tout aux autres»

Le Valaisan était aux premières loges pour constater la force des Jumbo-Visma, lors de la 15e étape du Tour de France.

par
Robin Carrel, Culoz
Le champion de Suisse est lui aussi en grande forme.

Le champion de Suisse est lui aussi en grande forme.

KEYSTONE

Délesté de ses fonctions d’équipier au sein de la Groupama-FDJ après la blessure de Thibaut Pinot, Sébastien Reichenbach peut montrer qu’il a la forme, sur ce Tour de France. Lors de la 15e étape menant le peloton au sommet du Grand Colombier, il a longtemps accompagné les meilleurs, ce qui fait de lui un analyste privilégié de la «tactique rouleau compresseur» de la Jumbo-Visma de Primoz Roglic.

Sébastien, c’était impossible de sortir aujourd’hui.

Les Jumbo sont au-dessus du lot, ça c’est sûr. Et ils jouent aussi les victoires d’étape! C’est un petit peu dommage, ils ne laissent rien du tout aux autres. Mais c’est l’équipe la plus forte et c’est comme ça…

Vous vous y attendiez à une telle domination?

Non! Pas du tout. Enfin, après, au vu du dernier Critérium du Dauphiné, oui, il fallait s’attendre à ce qu’ils soient forts, mais autant que ça… C’est assez impressionnant. Ils n’ont peur de rien, pas même de laisser des forces sur des étapes comme celle-ci, au lieu de laisser l’échappée aller se disputer la victoire d’étape et contrôler derrière. Ils sont sûrs d’eux.

Plusieurs leaders disent que ça va très vite, que des records sont battus. Vous avez aussi cette impression?

Je suis à mon meilleur niveau, ça c’est sûr. J’ai également connu pas mal de performances maximales. C’est le premier grand Tour de l’année. On a tous très peu de courses dans les jambes. Toutes les formations ont mis ce qu’elles avaient de mieux et ça donne ça. Des fois, un leader fait le Giro et double en venant ici ou il fait un gros début de saison. Alors que là, tout le monde a fait la même chose. Cette certaine fraîcheur explique ce peloton homogène avec un gros niveau.

Vous en parlez dans le peloton, de cette Jumbo-Visma qui ne laisse rien?

Non, ça fait partie de la course. Si certains le regrettent ouvertement? Oui, mais voilà, c’est l’équipe la plus forte. C’est le sport.

Votre opinion

2 commentaires