Élection en Équateur: Rejet de la demande de recomptage d’un candidat
Publié

Élection en ÉquateurRejet de la demande de recomptage d’un candidat

Les autorités électorales équatoriennes ont rejeté dimanche la demande de recomptage des résultats du premier tour de l’élection présidentielle déposée par le candidat indigène Yaku Perez.

Yaku Perez le 23 février 2021.

Yaku Perez le 23 février 2021.

AFP

Yaku Perez, écologiste et candidat du Pachakutik, bras politique du mouvement indigène équatorien, est arrivé troisième au premier tour de février, devancé de peu par l’ancien banquier conservateur Guillermo Lasso, selon les résultats officiels publiés par le Conseil national électoral (CNE).

Yaku Perez affirme que ces résultats ont été faussés pour l’exclure du second tour, qui doit opposer le 11 avril Guillermo Lasso à l’économiste de gauche Andres Arauz, soutenu par l’ancien président socialiste Rafael Correa et arrivé largement en tête au premier tour. Le candidat indigène avait donc déposé un recours devant le Tribunal électoral des contentieux (TCE) en demandant le recomptage d’environ 50% des votes du premier tour.

Mais cet organisme a jugé dans sa sentence rendue publique dimanche qu’il n’existait pas d’«éléments de preuves suffisants» pour établir qu’il y ait eu fraude lors du premier tour et a en conséquence rejeté la demande de Yaku Perez.

«Déplorable»

Le candidat a qualifié la sentence du TCE de «déplorable». «On vient d’attenter à la volonté populaire en blessant la démocratie de l’Équateur», a-t-il écrit sur Twitter. «Nous continuerons à résister pour la transparence», a ajouté Yaku Perez, devancé de seulement 32’600 voix au premier tour par Guillermo Lasso, selon les résultats officiels.

Andres Arauz, dauphin de l’ancien président Rafael Correa qui vit en Belgique depuis 2017 après son départ du pouvoir, a remporté le premier tour avec 32,72% des voix, suivi par Guillermo Lasso avec 19,74% et par Yaku Perez avec 19,39%.

Le vainqueur du second tour succédera à l’impopulaire président Lenin Moreno, dont le mandat se termine le 24 mai.

(AFP)

Votre opinion