Canton du Valais: Remembrement géant de terres agricoles dans le Lötschental

Publié

Canton du ValaisRemembrement géant de terres agricoles dans le Lötschental

Les autorités valaisannes mettent la dernière main à un projet pilote de remaniement parcellaire par exploitation dans le Lötschental.

Le principe du remembrement avait été accepté en décembre 2013 mais le processus a été ralenti par des recours sur les votes et un bras de fer juridique tranché par le Tribunal fédéral.

Le principe du remembrement avait été accepté en décembre 2013 mais le processus a été ralenti par des recours sur les votes et un bras de fer juridique tranché par le Tribunal fédéral.

KEYSTONE

Le regroupement de 11’500 parcelles de terres agricoles en 365 unités exploitées sera une réalité le 1er novembre dans le Lötschental (VS). Ce projet pilote de remaniement parcellaire par exploitation est unique en Suisse et intéresse d’autres cantons, indique vendredi l’Etat du Valais.

L’histoire a débuté le 14 décembre 2013: 70% des 1369 propriétaires fonciers de la vallée du Lötschental convoqués pour l’occasion votent le principe du remembrement. Ils se prononcent aussi en faveur de la création d’un syndicat porteur du projet.

Après des recours sur les votes et un bras de fer juridique tranché par le Tribunal fédéral, les travaux débutent et 11’500 parcelles d’une surface moyenne de 446 mètres carrés sont regroupées en 365 unités exploitées d’une surface moyenne de 18’300 mètres carrés. Le remembrement «concerne 1369 propriétaires et 49 exploitants, dont une dizaine à temps complet», précise le canton dans un communiqué.

Un projet à 1,95 million de francs

Le remembrement parcellaire par exploitation «présente de nombreux avantages pour les exploitants», dont des «surfaces plus attractives pour l’avenir et une baisse des coûts en raison de la rationalisation des ressources humaines et techniques», affirme l’Etat du Valais. L’économie est estimée à 16’000 francs par an pour un domaine de 10 hectares.

Pour le Lötschental, le coût du projet s’est élevé au total à 1,95 million de francs. Le principe du remembrement entrera en vigueur le 1er novembre avec effet pour les exploitants dès le 1er janvier 2021. Les cantons du Tessin et de Saint-Gall ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour le concept, souligne le canton.

(ATS/NXP)

Ton opinion

1 commentaire