06.07.2020 à 15:55

TennisReprise du tennis: vers des points 2020 en bonus?

Comment relancer les circuits sans créer de l'injusice? La question divise l'ATP et la WTA. Explications.

von
Sport-Center
Rafael Nadal aura-t-il un successeur sacré No 1 mondial en fin d'année? Rien n'est moins sûr au regard des débats autour du classement.

Rafael Nadal aura-t-il un successeur sacré No 1 mondial en fin d'année? Rien n'est moins sûr au regard des débats autour du classement.

Keystone

Daniil Medvedev a des fourmis dans les jambes. Le Russe, No 5 mondial, a annoncé samedi lors d'une interview accordée à Eurosport qu'il reprendrait la compétition dès la première étape annoncée par l'ATP: à Washington, où il avait atteint la finale l'an dernier. «En sept semaines, il y aura trois Masters 1000 et deux tournois du Grand Chelem, ce qui est incroyable et rend la panification délicate. Mais je me suis inscrit à Washington. Car on ne sait jamais: imaginons que je me fasse sortir tôt à Cincinnati sans aller à Washington, je devrais alors reprendre par des matches en cinq sets à l'US Open sans avoir joué pendant six mois.»

Officiellement, Daniil Medvedev veut donc commencer tôt pour trouver son rythme. C'est son droit. Mais on peut tout à fait imaginer que le Russe souhaite revenir vite aux affaires également pour une autre raison. Ou plutôt une autre inconnue: le classement.

Comment l'ATP et la WTA vont-ils en effet «décongeler» leur système de points au cœur d'une saison arrêtée cinq mois? Cette question fait débat parmi les joueurs et les joueuses depuis des mois. Or aucun consensus ne semble se dégager autour d'une solution intérimaire, tandis qu'aucun des deux circuits ne souhaite reprendre selon son système traditionnel, lequel fait disparaître, semaine après semaine, les points obtenus l'année précédente.

Comment être équitable?

Pourquoi est-ce si compliqué? «Parce qu'une joueuse qui aurait fait 80% de ses points entre août et octobre serait contrainte de jouer son classement sur quelques semaines, ce qui est injuste vis-à-vis de celles qui ont un matelas de points acquis au printemps 2019, lequel a été gelé durant l'arrêt du circuit», nous expliquait Stefanie Vögele la semaine dernière à Neuchâtel. Or ce cas de figure correspond exactement à la courbe de performance de Daniil Medvedev, lequel aurait à défendre 3750 points du 17 août au 15 octobre.

Alors que faire pour relancer la «machine à points» sans créer trop d'injustices? Selon le New York Times, l'ATP et la WTA ont un temps exploré la piste d'une fin de saison sans points ou avec un total éphémère qui ne servirait qu'à déterminer les huit qualifiés pour les Masters. Une piste abandonnée pour des raisons juridiques puisque les «Grand Chelem» doivent contractuellement accorder des points. «Avec la WTA, nous avons discuté de deux formules, détaillait de son côté Stefanie Vögele. Soit reprendre en l’état et faire tomber les points acquis en 2019 correspondant aux semaines depuis la reprise. Soit établir une moyenne pour chaque joueuse et faire disparaître progressivement les points 2019 au fur et à mesure des semaines de tournois.»

Côté messieurs, le quotidien new-yorkais croit connaître l'option qui tiendrait la corde. L'ATP serait prête à accorder les points habituels pour les tournois à venir. Mais ceux-ci ne remplaceraient ceux obtenus en 2019 lors de la même compétition que si le résultat 2020 venait à être meilleur. Une solution qui permettrait de ne pas pénaliser les joueurs bloqués dans leur pays à cause du Covid-19.

Seulement voilà, cette solution a priori généreuse aurait aussi quelques désavantages. Elle renforcerait notamment la position des «Top 100» vis-à-vis de leurs suiveurs directs; lesquels sont pour l'instant privés de Challengers. Sans compter que ce décompte «joker» permettrait aussi aux meilleurs de choisir leurs combats sans le payer au classement. Rafael Nadal pourrait ainsi tout à fait s'épargner le voyage à New York afin de privilégier Roland-Garros, tout en conservant les 2000 points de sa victoire de 2019. De quoi faire couler beaucoup d'encre.

Mathieu Aeschmann

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!