Croatie – Restes de victimes de la guerre d’indépendance retrouvés 30 ans plus tard

Publié

CroatieRestes de victimes de la guerre d’indépendance retrouvés 30 ans plus tard

En Croatie, la guerre d’indépendance avait fait près de 20’000 morts dans la première moitié des années 1990. Onze dépouilles viennent d’être retrouvées à Vukovar.

Pendant la guerre d’indépendance croate, la ville de Vukovar avait subi un siège de 87 jours par les forces serbes.

Pendant la guerre d’indépendance croate, la ville de Vukovar avait subi un siège de 87 jours par les forces serbes.

REUTERS

Les restes d’au moins onze personnes tuées pendant la guerre d’indépendance croate, dans les années 1990, ont été retrouvés dans une fosse commune près de Vukovar, a annoncé, mardi, le ministère croate des Vétérans. Les fouilles de ce terrain, une décharge sauvage située à une vingtaine de kilomètres du centre-ville, se poursuivent, mais les restes exhumés à ce jour permettent d’établir qu'«au moins onze personnes» ont été enterrées à cet endroit.

Petite ville sur Danube, Vukovar est souvent appelée la «Stalingrad» croate. Durant un siège de 87 jours, la ville avait été pratiquement rasée dans les bombardements de l’armée yougoslave (JNA) et des forces serbes. Plus de 1600 personnes y ont été tuées et plus de 500 personnes disparues pendant le conflit (1991-1995), dans la région de Vukovar, sont toujours recherchées.

«L’espoir d’apprendre enfin la vérité»

Des tests ADN seront faits pour essayer d’établir l’identité des victimes. Il n’est pas possible d’établir, dans l’immédiat, s’il s’agit de civils ou de soldats, a déclaré la présidente d’une association des familles de victimes croates, Ljiljana Alvir. Il s’agit d’au moins une femme, alors que la plupart de ces victimes étaient des personnes d’âge moyen ou des personnes âgées, selon elle.

«Ces personnes ont été inhumainement enterrées dans cette décharge, mais leur découverte donne de l’espoir à toutes ces familles, qui recherchent toujours leurs proches, d’apprendre enfin la vérité», a déclaré Ljiljana Alvir. Le charnier a été découvert grâce au travail des services de renseignements croate, selon des médias locaux.

Plus de 1800 disparus

Le 30e anniversaire de la prise de Vukovar par les forces serbes, le 18 novembre 1991, a été récemment marqué par un défilé de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans les rues de la ville. Les autorités croates recherchent encore plus de 1800 personnes disparues pendant la guerre. Ce conflit entre les forces croates et les rebelles serbes, soutenus par Belgrade, avait éclaté après la proclamation, par la Croatie, de son indépendance de la Yougoslavie. Il a fait 20’000 morts.

(AFP)

Ton opinion