03.03.2016 à 14:21

BijouterieRestructuration drastique chez Urech à Neuchâtel

L'entreprise Urech a licencié sept personnes fin décembre, sept autres fin janvier, puis encore une fin février, soit un tiers de ses effectifs.

L'entreprise Urech à Neuchâtel connaît de graves difficultés.

L'entreprise Urech à Neuchâtel connaît de graves difficultés.

Keystone

L'entreprise Urech à Neuchâtel, active dans la vente de bijoux et de montres, a licencié 15 collaborateurs sur 45 en deux mois. Le personnel, soutenu par le syndicat Unia, dénonce un licenciement collectif déguisé. Il réclame par voie judiciaire une procédure de consultation et un plan social.

Fondée en 1943, Urech a été rachetée l'an passé par le groupe saint-gallois Rhomberg. Celui-ci a licencié sept personnes fin décembre, sept autres fin janvier, puis encore une fin février. Certains de ces employés comptaient au moins 25 ans d'activité.

L'objectif déclaré du nouveau propriétaire est de porter l'effectif le plus vite possible à une dizaine d'employés, a dénoncé Unia jeudi. Il a déjà supprimé la vente par catalogues et courriels, activité principale d'Urech, et a envoyé les stocks à Marbach (SG).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!