Ligne Lausanne-Genève – Retour à la normale du trafic ferroviaire à nouveau reporté
Publié

Ligne Lausanne-GenèveRetour à la normale du trafic ferroviaire à nouveau reporté

Les pendulaires devront encore patienter: jeudi, les CFF ont indiqué qu’il fallait encore du temps, et des travaux, avant d’envisager de laisser les trains circuler normalement sur cet axe, impacté par un affaissement du sol.

Le premier trou au bord de la voie CFF de la ligne Lausanne-Genève avait été repéré le mardi 9 novembre en fin de journée. Sa découverte avait entraîné l’interruption immédiate du trafic ferroviaire, ce qui avait causé un chaos exceptionnel. Des centaines de passagers avaient attendu de longues heures à Morges (VD) et à Allaman (VD), où des bus avaient été envoyés pour leur faire franchir le tronçon impacté par l’affaissement de terrain, situé à Tolochenaz (VD).

Aucun train n’avait ensuite circulé jusqu’au vendredi suivant, qui avait vu une reprise partielle des liaisons ferroviaires: non seulement les trains étaient moins nombreux mais ils ne circulaient pas à plus de 20 km/h à la hauteur de Tolochenaz. La perturbation était alors prévue jusqu’au mardi 16 novembre, mais un délai supplémentaire avait déjà été annoncé durant le week-end. Ce jeudi, les CFF ont à nouveau indiqué qu’il leur faudra plus de temps pour réaliser les travaux de stabilisation permettant d’assurer la sécurité de ce tronçon. La nouvelle date évoquée est désormais le mardi 23 novembre.

D’autres injections de béton

Pourtant, 40 mètres cubes de béton ont déjà été coulés dans le sol pour combler les cavités qui s’y étaient formées. Mais des mesures du terrain ont montré l’étendue de la surface à stabiliser. Une première série de forages et d’injections de ciment a débuté cette semaine, du côté «Jura» des rails. La deuxième série, côté «Lac», se fera la semaine prochaine. Ces travaux devraient permettre d’élever peu à peu la vitesse des trains à cet endroit et d’augmenter le nombre de liaisons. Mais tout ça se fera sous haute surveillance et, avant un retour complet à la normale, des observations géologiques seront nécessaires.

Les pendulaires vont devoir encore se contenter de la situation actuelle pendant quelques jours, à savoir quatre trains par heure et par sens (deux Regioexpress et deux Interregio) et aucun train direct entre Lausanne et Genève. La ligne régionale S3 (Allaman – Villeneuve) circule toujours normalement et la S4 (Allaman – Palézieux) est toujours remplacée par un bus entre Morges et Allaman. Surtout, les voyageurs doivent s’attendre à d’éventuels nouveaux reports, ou à une amélioration seulement partielle de la situation.

Le trou découvert début novembre est finalement plus difficile à stabiliser que prévu.

Le trou découvert début novembre est finalement plus difficile à stabiliser que prévu.

20min/Vanessa Lam

Peu après l’incident, la société Energie360°, mandatée par les communes de Morges et de Tolochenaz pour réaliser un projet d’énergie thermique grâce aux eaux du Léman baptisé EnerLac, avait admis sa responsabilité dans l’affaissement du sol.

(comm/jfz)

Votre opinion

6 commentaires