20.10.2017 à 15:07

Retour des habitants des hameaux voisins

Canton des Grisons

Après ceux de Bondo, ce sont les habitants de Spino et Sottoponte qui pourront regagner leurs habitations samedi.

1 / 44
L'avocat des familles des victimes de l'éboulement de Bondo (GR) en août 2017 conteste le classement de l'affaire par le Ministère public. Le dossier est transmis au tribunal cantonal des Grisons qui devra se prononcer. (Vendredi 21 juin 2019)

L'avocat des familles des victimes de l'éboulement de Bondo (GR) en août 2017 conteste le classement de l'affaire par le Ministère public. Le dossier est transmis au tribunal cantonal des Grisons qui devra se prononcer. (Vendredi 21 juin 2019)

Keystone
«Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles», a déclaré la maire de la localité à l'occasion d'une cérémonie commémorative près d'un an après l'éboulement. (Lundi 13 août 2018)

«Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles», a déclaré la maire de la localité à l'occasion d'une cérémonie commémorative près d'un an après l'éboulement. (Lundi 13 août 2018)

Keystone
Les autorités de Bregaglia ont constaté des mouvements de roches au Piz Cengalo, un an après les éboulements dans le vallon de Bondo. (Mardi 7 août 2018)

Les autorités de Bregaglia ont constaté des mouvements de roches au Piz Cengalo, un an après les éboulements dans le vallon de Bondo. (Mardi 7 août 2018)

Keystone

Une semaine après le retour des premiers habitants de Bondo (GR) chez eux, ce sont ceux des hameaux voisins de Spino et Sottoponte qui rentreront samedi. Un hôtel et une scierie, sis le long du cours d'eau Maira, ainsi que certains quartiers de Bondo restent évacués.

Spino et Sottoponte avaient été évacués le 31 août, après le dernier d'une série d'éboulements survenus au Piz Cengalo, qui avaient engendré des coulées de boue jusque dans le Val Bondasca et le Val Bregaglia. Entretemps, les 25 habitants des deux hameaux vivaient chez des proches ou dans des installations communales de Bregaglia (GR).

Depuis début octobre, leurs maisons, situées le long de l'ancienne route cantonale, ont été remises en état, conduites d'eau comprises. Elles sont désormais à nouveau habitables. Une nouvelle alimentation électrique a été mise en place, indique vendredi la commune de Bregaglia.

Dans deux semaines, puis d'ici à la mi-novembre, les derniers habitants de Bondo encore évacués pourront rentrer chez eux à leur tour. Pour ce faire, le bassin de rétention qui protège le village des éboulements doit être débarrassé des masses rocheuses, de même que le lit de la rivière Maira, afin qu'ils soient à nouveau prêts à remplir leur fonction le cas échéant. Une trentaine d'engins de chantier s'activent vingt heures par jour.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!