Actualisé 27.12.2018 à 12:00

RétrospectiveRetour sur l'année 2018 en Suisse

Tempête, froid, sécheresse, affaires Maudet, CarPostal et double élection féminine au Conseil fédéral: l'année 2018 en Suisse a été riche en événements. Coup d'oeil dans le rétro.

1 / 60
Eleanor, ou Burglind, sème le chaos sur la route et sur le rail. Un wagon du Montreux-Oberland bernois (MOB) déraille à La Lenk. La tempête provoque des dégâts pour plus de 50 millions de francs en Suisse.

Eleanor, ou Burglind, sème le chaos sur la route et sur le rail. Un wagon du Montreux-Oberland bernois (MOB) déraille à La Lenk. La tempête provoque des dégâts pour plus de 50 millions de francs en Suisse.

Keystone
Début du procès des Tigres tamouls au tribunal pénal de Bellinzone. Treize prévenus sont accusés d'avoir soutenu financièrement la guérilla des Tigres depuis la Suisse.

Début du procès des Tigres tamouls au tribunal pénal de Bellinzone. Treize prévenus sont accusés d'avoir soutenu financièrement la guérilla des Tigres depuis la Suisse.

Keystone
Treize mille touristes sont coincés à Zermatt. La station valaisanne est coupée du monde en raison des récentes chutes de neige tombée en abondance. Une partie sera évacuée par hélicoptère.

Treize mille touristes sont coincés à Zermatt. La station valaisanne est coupée du monde en raison des récentes chutes de neige tombée en abondance. Une partie sera évacuée par hélicoptère.

Keystone

L'année 2018 se termine en Suisse avec son cortège de petits et de grands événements. L'occasion de jeter un coup d'oeil dans le rétro de ces 12 mois marqués d'abord par la météo. En effet, dès début janvier, la tempête Eleanor a balayé la Suisse et provoqué d'importants dégâts. Peu après, les chutes de neige tombées en abondance ont coincé des milliers de touristes à Zermatt. Les crues qui s'en sont suivies ont elles provoqué une importante coulée de boue en Suisse centrale et fait déborder des rivières comme le Doubs à Ste-Ursanne (JU).

Fin février, c'est le froid qui a paralysé la Suisse avec une bise mordante gelant nombre de bords de lacs et causant de gros soucis aux vignerons jusqu'au printemps. Un printemps dont se souviendra longtemps Lausanne. La ville entre en effet dans les records météorologiques de pluie, avec un orage extrêmement violent qui provoque des inondations spectaculaires, le 11 juin. En revanche, c'est la sécheresse qui marque l'été. Elle oblige les paysans à demander de l'aide à l'armée pour abreuver le bétail en montagne. Les cours d'eau sont maigres comme jamais et le lac des Brenets (NE) est même complètement à sec.

Affaires Broulis, Maudet, CarPostal...

Côté politique, plusieurs affaires ébranlent la Suisse. Comme celle de CarPostal. L'Office fédéral des transports découvre en février que la filiale de La Poste a réalisé des bénéfices dans un domaine subventionné. Quelque 90,9 millions de francs de subventions ont été perçus indûment entre 2007 et 2015. Le scandale coûte sa place à la directrice du géant jaune, Susanne Ruoff, qui démissionne en juin.

En février également, éclate l'affaire Pascal Broulis. Le conseiller d'Etat PLR vaudois est accusé par la presse alémanique d'optimisation fiscale. Le ministre est soupçonné de jouer sur ses deux domiciles de Sainte-Croix et de Lausanne. L'affaire provoque un séisme dans le canton. Mais le Conseil d'Etat classe l'affaire fin mai.

A Genève, c'est l'affaire Pierre Maudet qui secoue le canton. Le ministre PLR est accusé d'avoir accepté des avantages lors d'un voyage à Abou Dhabi en 2015. Il reconnaît à la télévision avoir menti sur ce séjour controversé et est peu après dessaisi de ses fonctions de président du gouvernement. Une enquête est toujours en cours. Toujours à Genève, l'automne est très chaud avec la révélation cette fois des notes de frais exorbitantes des conseillers administratifs.

Première double élection féminine

Côté fédéral, l'année est particulièrement agitée durant le dernier semestre. En effet, deux conseillers fédéraux annoncent coup sur coup leur démission fin septembre. D'abord le PLR bernois Johann Schneider-Ammann, puis deux jours plus tard, la doyenne du collège, Doris Leuthard. L'assembée choisit deux femmes pour leur succéder, une première en Suisse. La PDC valaisanne Viola Amherd et la PLR St-galloise Karin Keller-Sutter sont élues au premier tour. Au jeu des rocades, la première hérite du département de la Défense et devient la première femme cheffe de l'Armée. La seconde prend la tête du département de Justice et Police.

Toujours au niveau politique, le coup de théâtre le plus spectaculaire vient de Moutier. En effet, début novembre, c'est la stupeur: la préfète du Jura bernois décide d'annuler le vote du 18 juin 2017 sur l'appartenance cantonale de la ville au Jura, provoquant un tollé parmi ceux qui désiraient changer de canton.

Affreuse affaire d'inceste

Enfin, au chapitre des faits divers, une affaire de moeurs particulièrement sordide défraie la chronique. Un père de famille comparaît en mars devant la justice vaudoise pour de nombreux et graves abus sur ses enfants, allant du viol à la mise en danger de la vie d'autrui. C'est la plus grande affaire d'inceste en Suisse. L'homme est condamné à 18 ans de prison ferme. Un rapport critique en parallèle vertement les autorités et fait tomber une responsable.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!