Suisse: Retraite à 66 ans pour les hommes et 65 pour les femmes?
Actualisé

SuisseRetraite à 66 ans pour les hommes et 65 pour les femmes?

Valentin Vogt, président de l'Union patronale suisse, propose d'augmenter pour tout le monde l'âge de la retraite d'une année.

par
Christine Talos
Nul doute que la proposition de Valentin Vogt va faire du bruit au sein de la classe politique.

Nul doute que la proposition de Valentin Vogt va faire du bruit au sein de la classe politique.

Keystone

C'est une proposition choc que lance le patron des patrons, soit Valentin Vogt, président de l'Union patronale suisse (UPS) dans la presse ce vendredi. Il suggère de relever l'âge de la retraite de 65 à 66 pour les hommes et de 64 à 65 ans pour les femmes. Quelle mouche le pique-t-il?

Cette déclaration intervient dans le contexte d'une récente proposition d'une commission des Etats dans le cadre des discussion autour du projet fiscal 17 (PF 17), la réforme des entreprises née des cendres de la RE III refusée par le peuple. Insatisfaite des compensations sociales proposées par le Conseil fédéral, elle a décidé d’augmenter de 2 milliards de francs les moyens financiers alloués à l’AVS afin que le projet ait une chance de passer auprès des Suisses. Tous les sénateurs de tous les partis ont voté oui à l'unanimité. Mais l'Union patronale suisse n'est pas d'accord.

«Nous estimons qu'un tel marchandage est une erreur», confie Valentin Vogt dans de nombreux journaux alémaniques dont le Tages-Anzeiger. «Mais nous l'acceptons à une condition: le relèvement de l'âge de la retraite d'une année pour tout le monde doit faire partie du paquet», lance-t-il. «D'une part, nous aurons ainsi une bonne réforme fiscale. D'autre part, nous aurons fait un premier pas vers la résolution des problèmes fondamentaux de l'AVS, ce qui nous permettra de gagner une dizaine d'années.»

Un paquet très lourd pour les citoyens

Dans la version qu'il propose, le peuple devrait voter sur un paquet qui inclut à la fois un relèvement de l'âge de la retraite et une réforme fiscale controversée. Ce qui semble plutôt mal parti. Mais Valentin Vogt est confiant. «De plus en plus de gens comprennent qu'il est injuste pour les jeunes de retarder encore plus longtemps l'inévitable hausse de l'âge de la retraite», prévoit-il. «Il pourrait être en outre tentant pour les citoyens d'avoir une solution à long terme en même temps pour deux sujets difficiles.»

Contrairement à la réforme des retraites Prévoyance 2020 refusée par le peuple l'automne dernier, le projet de Valentin Vogt veut relever l'âge de la retraite pour tout monde, et pas seulement pour les femmes. Il n'y voit que des avantages: «nous pouvons nous épargner toute la discussion sur la question de savoir si nous avons besoin d'une compensation sociale pour les femmes», epxlique-t-il. «Si nous élevons les deux âges de la retraite en parallèle, aucune compensation n'est nécessaire. Cela signifie que les dépenses supplémentaires de 400 millions à 1,1 milliard par an sont éliminées».

N'est-il pas injuste que les hommes doivent travailler plus longtemps? demande le Tagi. «Il est surtout injuste de ne pas réorganiser l'AVS et d'alourdir le fardeau des jeunes», souligne-t-il. «Un relèvement de l'âge de la retraite pour les deux sexes ne crée pas de nouvelles injustices et nous pouvons éviter ce débat pour le moment. Toutefois, à partir de 2030, il faudra remettre le sujet à l'ordre du jour politique», conclut Valentin Vogt.

Votre opinion