Genève: Retraite anticipée forcée pour des seniors de la RTS
Publié

GenèveRetraite anticipée forcée pour des seniors de la RTS

La mesure doit permettre une économie de 1,6 million de francs. Elle touche des collaborateurs de plus de 58 ans tant du côté de de la radio que de la TV.

Obligée de faire des économies avec la baisse de la redevance et la fuite des annonceurs, la RTS cherche à réduire ses coûts.

Obligée de faire des économies avec la baisse de la redevance et la fuite des annonceurs, la RTS cherche à réduire ses coûts.

Keystone

Quinze collaborateurs de la RTS, tant du côté de la télévision que de la radio, doivent partir en retraite anticipée. L'annonce leur a été faite à la mi-janvier. La mesure doit permettre une économie de 1,6 million de francs sur un total de 14,3 millions en 2020.

«Les postes ne seront pas remplacés», a indiqué samedi Sophie Balbo, porte-parole de la RTS, confirmant une information de la «Tribune de Genève». Le plan social, qui propose des mesures de mise à la retraite anticipée dès 58 ans, s'appliquera. Les personnes concernées ont 40 jours pour donner leur réponse. Elles se sont dites très surprises par la brutalité de la décision et la façon dont elle a été annoncée.

Cette mesure s'inscrit dans le plan d'économies de la RTS, qui doit couper 14,3 millions de francs cette année, principalement à cause de la chute des revenus publicitaires. Au total, 22,8 postes, dont 9,4 sont des postes vacants, sont supprimés. Les économies sur le personnel représentent 11% du montant total des économies.

(ats)

Votre opinion