Football: Revenu de nulle part, Sion perd tout à la 97e minute
Publié

FootballRevenu de nulle part, Sion perd tout à la 97e minute

Après avoir offert le pire puis le meilleur contre YB, le club valaisan a été privé du point qui semblait lui revenir suite à un penalty sifflé par la VAR (1-2). Voilà qui n’arrange en rien sa situation.

par
Nicolas Jacquier
(Sion)
Jordan Siebatcheu a donné la victoire à Young Boys à la 97e minute, pour le plus grand désespoir de Birama Ndoye et des Valaisans.

Jordan Siebatcheu a donné la victoire à Young Boys à la 97e minute, pour le plus grand désespoir de Birama Ndoye et des Valaisans.

FRESHFOCUS

À Tourbillon, on avait choisi de casser les prix pour la venue de Young Boys afin de garnir au mieux les tribunes au moment où le FC Sion, sous la menace mathématique d’un retour du FC Lucerne, devait encore assurer son maintien. Une promotion qui s’est traduite par des places soldées à -50% à condition de réserver celles-ci en passant par le site du club.

L’action n’a pas suffi à déplacer les foules ni à convaincre les indécis de consacrer leur début de dimanche après-midi à découvrir à quoi pouvait bien ressembler une équipe qui, après avoir ramassé cinq buts une semaine plus tôt à Zurich, se devait de réagir devant son public…

Si l’opération a connu un certain succès populaire, elle n’a pas permis aux Valaisans de renouer avec une victoire à Tourbillon qui les boude depuis deux mois. Pire, ceux-ci allaient tout perdre à la fin des arrêts de jeu quand Siebatcheu transformait un penalty dicté par la VAR suite à une faute de Cavaré sur Garcia (97e). Un dénouement dramatique qui pourrait plonger sérieusement Sion dans les soucis si Lucerne l’emportait en fin d’après-midi contre la lanterne rouge lausannoise.

Un ballon qui brûle

Après avoir vécu un dernier match à domicile contre Bâle sans le moindre tir cadré, le public avait enfin pu assister auparavant à un essai adressé entre les poteaux, œuvre de Bua, obligeant Von Ballmoos à se coucher (19e). Face à une équipe valaisanne se présentant sans attaquant nominal au coup d’envoi (Stojilkovic sur le banc), le reste de la première allait quasi exclusivement appartenir aux visiteurs. On devait ainsi beaucoup voir Fickentscher, intervenant devant Rieder (24e) et Mambimbi (35e) après avoir été sauvé par son petit filet suite à une reprise de Siebatcheu (23e). Alors qu’YB déroulait tranquillement en imposant sa maîtrise technique, Sion, incapable de se projeter offensivement excepté sur une percée de Baltazar (44e), devait surtout réussir à crisper ses fans, excédés par la pauvreté du «jeu» qui leur était infligée. Une irritation qui finit aussi par gagner les joueurs, ne sachant jamais trop quoi faire d’un ballon leur brûlant les pieds.

Stojilkovic entre et égalise

Après avoir côtoyé le pire, le public allait avoir droit à un deuxième acte plus équilibré, de meilleure facture, Sion se souvenant qu’il pouvait aussi jouer au foot quand on lui lâchait la bride. Une énorme occasion se présenta même, que Bua, servi par Itaitinga, ne devait toutefois pas parvenir à convertir (58e). Tout l’inverse d’un Vincent Sierro qui, à peine entré, parvenait à exploiter de la tête un corner de Rieder.

Vincent Sierro, le… Valaisan du FC Sion, avait ouvert la marque pour Young Boys.

Vincent Sierro, le… Valaisan du FC Sion, avait ouvert la marque pour Young Boys.

FRESHFOCUS

À 0-1, Tramezzani se décidait enfin à aligner une vraie paire d’attaquants. Résultat immédiat: sur une déviation de Karlen repoussée par la barre, Stojilkovic plaçait une talonnade rageuse. Annulée dans un premier temps pour une position de hors-jeu, l’égalisation était validée par la VAR. Tourbillon s’offrait un final de folie. Dans la foulée, une position de hors-jeu très discutable privait Stojilkovic, lancé dans la profondeur par Karlen, du doublé.

Valaisans lésés?

Alors qu’il pensait tenir son point, Sion allait tout perdre lorsque l’étrange M. Piccolo sifflait un penalty après été consulté son écran de contrôle suite à l’intervention des experts de la VAR (faute de Cavaré sur Garcia). 1-2 final et grosse colère des Valaisans, s’estimant lésés.

Sion a désormais besoin d’un exploit de Lausanne contre Lucerne pour ne pas se mettre à trembler pour de bon.


Sion - Young Boys 1-2 (0-0)

Votre opinion

7 commentaires