Actualisé 03.07.2020 à 11:17

Revers pour Pierre Maudet, le procureur n'est pas récusé

Genève

Le conseiller d'État avait lancé avec le conseiller municipal Simon Brandt une action conte le magistrat pour abus d'autorité. C'est raté.

Alors que le Ministère public a annoncé son intention de renvoyer Pierre Maudet devant un tribunal, celui-ci n'a pas réussi à faire récuser le premier procureur,

Alors que le Ministère public a annoncé son intention de renvoyer Pierre Maudet devant un tribunal, celui-ci n'a pas réussi à faire récuser le premier procureur,

Keystone

Le conseiller municipal Simon Brandt et le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet n'ont pas réussi à obtenir la récusation du premier procureur Stéphane Grodecki. La Chambre pénale de recours a rejeté leur demande. L'information, révélée vendredi par «Le Temps», a été confirmée par Yaël Hayat, l'avocate de Pierre Maudet dans cette procédure.

La décision des juges peut encore faire l'objet d'un recours. Simon Brandt, un proche de Pierre Maudet, avait déposé une plainte pour abus d'autorité après son arrestation et son interrogatoire en décembre dernier dans le cadre d'une enquête pour violation du secret de fonction. Il estime avoir été maltraité et humilié.

Doutes sur son impartialité

Pierre Maudet a fait part récemment de sa volonté de se joindre à la procédure ouverte pour abus d'autorité, estimant qu'à travers Simon Brandt, c'est lui qu'on a cherché à atteindre. Simon Brandt avait demandé en mai la récusation du premier procureur Stéphane Grodecki, car il cultive des doutes sur l'impartialité du magistrat.

Stéphane Grodecki a instruit, avec le procureur général de Genève Olivier Jornot et le premier procureur Yves Bertossa, «l'affaire Maudet». Dans le cadre de cette procédure, le Ministère public a annoncé son intention, mercredi, de renvoyer le conseiller d'État devant un tribunal afin de le juger pour acceptation d'avantages.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!