Canton de Vaud: Revitalisation des sources de la plaine de Mauvernay
Publié

Canton de VaudRevitalisation des sources de la plaine de Mauvernay

Lausanne sollicite un crédit de CHF 500’000.- pour financer la revitalisation des captages de la Plaine de Mauvernay et la remise à ciel ouvert du ruisseau Creux Gadin.

par
COMM / elf.
Sur la plaine de Mauvernay, trois captages sont inexploités car l’eau captée se retrouve polluée par des germes.

Sur la plaine de Mauvernay, trois captages sont inexploités car l’eau captée se retrouve polluée par des germes.

Google maps

La Ville de Lausanne a annoncé ce mercredi avoir sollicité un crédit de CHF 500’000.-, subventionné à hauteur de 35% par la Confédération et 60% par le Canton, pour financer la revitalisation les captages hors-service de la Plaine de Mauvernay ainsi que la remise à ciel ouvert du ruisseau Creux Gadin, au lieu-dit Chalet-à-Gobet.

Les travaux débuteront en octobre 2021 et devraient durer jusqu’en février 2022, indique la Municipalité dans un communiqué.

Propriétaire de plus de 120 captages d’eau potable dans le canton, la Ville de Lausanne poursuit son engagement pour réduire son impact sur les milieux naturels de sources. Le Service de l’eau de la Ville de Lausanne a étudié les possibilités de réduire l’impact sur les écosystèmes de sources en remettant à l’état naturel les sources qui ne sont plus exploitées.

Trois captages sur la plaine de Mauvernay

Sur la plaine de Mauvernay, trois captages sont inexploités car l’eau captée se retrouve polluée par des germes fécaux. Ceci est dû à la présence d’animaux sur la plaine ainsi qu’au contexte hydrogéologique ne permettant pas une bonne filtration des écoulements souterrains. L’attractivité des lieux pour les sports d’hiver et hippique n’est en rien touchée, précise la ville.

L’état général du ruisseau Creux Gadin, au lieu-dit Chalet-à-Gobet, sera lui amélioré avec une répercussion positive sur l’ensemble du bassin-versant du Talent.

Votre opinion