Publié

Course à piedRévolution de sentiers: Sierre-Zinal aura lieu le samedi

Depuis 1974, «la course des cinq 4000» s’était toujours déroulée le deuxième dimanche du mois d’août. Les organisateurs expliquent les raisons du changement.

par
Emmanuel Favre
Victorieuse en 2019 Maude Mathys sera-t-elle la première femme à remporter Sierre-Zinal un samedi et à être félicitée par la mascotte Bouky? 

Victorieuse en 2019 Maude Mathys sera-t-elle la première femme à remporter Sierre-Zinal un samedi et à être félicitée par la mascotte Bouky?

Keystone

C’est une révolution de sentiers: alors que les 46 premières éditions de la course Sierre-Zinal (la 47e a été étalée sur un mois en raison de la pandémie) se sont tenues le deuxième dimanche du mois d’août, la 48e aura lieu un samedi. Le 7 août 2021.

Le changement a de nombreuses racines.

D’abord sociétales. «En 1974, lorsque Jean-Claude Pont avait concrétisé le projet, explique Valentin Genoud, directeur adjoint des cinq 4000, le samedi n’était pas considéré comme un jour de congé. Par exemple, les enfants allaient à l’école.»

Un concert difficile à organiser

Ensuite économiques. Pendant de nombreuses années, Sierre-Zinal s’était forgé une identité dans l’organisation d’un spectacle sous tente, à quelques pas de la ligne d’arrivée, le vendredi soir. Pierre Bachelet et Patricia Kaas s’étaient notamment produits à guichets fermés sous le chapiteau. «Le contexte a changé, développe Vincent Theytaz, directeur de la course qui figure aux Golden Trail World Series. Aujourd’hui, il est difficile de rivaliser avec des festivals, à Sion et ailleurs, où on peut assister à des spectacles de plusieurs artistes pour 65 francs.» Le show anniviard était donc devenu moins attractif pour le public et plus complexe à mettre sur pied pour les organisateurs. Conséquence: le programme «bastringue le vendredi, repos le samedi et 31 kilomètres d’effort le dimanche» avait perdu de son sens historique.

«Beaucoup de participants devaient prendre congé le lundi pour rentrer chez eux»

Vincent Theytaz, directeur de Sierre-Zinal

Enfin organisationnelle. Au fil des éditions, les inscriptions ont émané d’un horizon toujours plus large. En 2019, par exemple, les 5200 participants provenaient de 70 pays. «Beaucoup de participants devaient prendre congé le lundi pour rentrer chez eux et empiétaient ainsi sur un début de semaine alors qu’il est préférable d’avoir un bloc de congés que se termine le dimanche, reprend Vincent Theytaz. En déplaçant le jour de la course au samedi, nous répondons aussi à une demande de ce profil de participants.»

Vincent Theytaz (à droite), directeur de Sierre-Zinal.

Vincent Theytaz (à droite), directeur de Sierre-Zinal.

Keystone

Pour le moment, les chevilles ouvrières de la célèbre course valaisanne n’ont pas l’intention de rajouter le dimanche à leur programme afin d’augmenter le nombre d’inscriptions. «Parce que Sierre-Zinal doit garder sa magie, insiste Theytaz. Et cette magie, c’est justement que les touristes côtoient les stars le même jour.»

6000 coureurs au départ?

Le 12 avril 2020, jour de l’ouverture des inscriptions pour la 47e édition, les 5200 dossards avaient trouvé preneurs en 110 secondes. «En quelques minutes, nous avions eu 18’000 demandes.» En optant pour le samedi, les organisateurs pensent pouvoir accepter entre 6000 et 6200 coureurs au départ. «L’idée est d’étaler un peu plus les départs. Le samedi, on peut se permettre des arrivées plus tardives.»

Si d’aventure la tenue de la 48e course n’était pas possible sur une seule journée pour des raisons sanitaires, la direction de l’épreuve se résoudra à relancer un Sierre-Zinal sur un mois, du 4 août au 12 septembre 2021.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé