Publié

Cyclisme«Ricco, oublie le vélo et pense à ton fils!»

Mario Cipollini a écrit une lettre ouverte à son compatriote Riccardo Ricco, condamné pour dopage.

Keystone

Dans la ‹Gazzetta dello sport› de vendredi, l'ancien champion du monde Mario Cipollini a écrit une lettre ouverte à son compatriote Riccardo Ricco, écarté du monde professionnel pour dopage avec récidive. «Super Mario» l'incite à renoncer à un retour, à raconter ses turpitudes et à plutôt «penser à son fils».

Mario Cipollini écrit: «Riccardo pense à ton fils, cherche un boulot pour le futur de ton fils. (...) Tu dois totalement oublier ta carrière de cycliste (...) tu dois tout raconter, avec honnêteté. Tu dois t'ôter ce poids, te raconter et expliquer pourquoi tu as fini dans cette situation».

Ricco (27 ans) risque une suspension de 12 ans (et trois mois à trois ans de prison) pour une autotransfusion réalisée avec du sang qu'il conservait dans son réfrigérateur, selon la police italienne. Le 6 février 2011 il avait été hospitalisé en urgence pour un blocage rénal. Le «Cobra» avait déjà été suspendu vingt mois pour dopage en 2008.

«Eviter que Ricco ne rentre dans la chambre vide de Pantani»

Cipollini ajoute: «Il faut lui tendre la main. Je me suis dit ‹Mario, tu dois l'aider, tu dois le faire pour l'homme, pas pour le cycliste›. Nous devons absolument éviter que Ricco ne rentre dans la chambre vide de Pantani», en référence au vainqueur italien du Tour 1998, mort d'une overdose seul dans une chambre d'hôtel le 14 février 2004, à 34 ans.

Ton opinion