Publié

Rallye-raidRicky Brabec se relance

En moto, l’antépénultième étape du Dakar 2021 marquée par le retour en force de l’Américain. Abandon du Chilien «Nacho» Cornejo.

par
Jean-Claude Schertenleib
Le tenant du trophée, Ricky Brabec, peut encore s’imposer.

Le tenant du trophée, Ricky Brabec, peut encore s’imposer.

AFP

La bagarre au sommet entre les pilotes Honda a fait une victime de choix ce mercredi dans la catégorie moto: en tête du classement général, le Chilien «Nacho» Cornejo a été victime d’une chute violente au km 252. Même s’il a pu terminer l’étape, perdant plus de 17 minutes sur le vainqueur du jour (le tenant du titre Ricky Brabeck), le Sud-Américain, après avoir été pris en charge par les médecins, a décidé de renoncer, sérieusement choqué après son accident. Du coup, la course est totalement relancée pour la victoire finale entre l’Argentin Kevin Benavides et son équipier américain Brabec: nouvel écart, 51 secondes. Meilleur représentant KTM, le Britannique Sam Sunderland se trouve sur la troisième marche provisoire du podium.

Peterhansel, maître tacticien

Sur quatre roues, doublé Toyota grâce à Al-Rajhi (Arabie saoudite) et Nasser Al-Attiyah (Qatar), qui a repris 49 secondes au leader du classement général, le Français Stéphane Peterhansel (Mini). «Monsieur Dakar» est toujours solidement installé en tête, après son «break» de la veille: «A la régulière, il n’y aura pas de miracle, mais on va continuer à fond jusqu’au bout», déclarait avant cette spéciale Matthieu Baumel, le navigateur d’Al-Attiyah. Le Français Cyril Despres et Mike Horn (Peugeot) sont douzièmes du classement général.

Nicolas Brabeck, l’expérimenté

Nicolas Brabeck.

Nicolas Brabeck.

Pour sa première participation sur quatre roues, le Lausannois Nicolas Brabeck a encore gagné un rang et se retrouve dix-septième de la catégorie des SSV. S’appuyant sur sa longue expérience – c’était alors à moto – de l’épreuve, Brabeck-Letmathe n’a quasi-pas commis d’erreurs à 48 heures de l’arrivée: «Ce ne fut pas la spéciale la plus intéressante, mais Bruno (Bony, son navigateur français) a fait du super boulot.» Quant au Genevois Vincent Gonzalez, 26e du classement général, il fait le nécessaire pour voir l’arrivée, un joli défi après son entrée en matière compliquée (accident dès le premier jour).

Jeudi, journée décisive

Si le Dakar 2021 se terminera vendredi, à Jeddah, les concurrents ont encore une sacrée mission devant eux jeudi, avec la plus longue spéciale (511 kilomètres) de l’édition 2021. Avec notamment près de 100 kilomètres de dunes, alors que le parcours de ces derniers jours était plutôt fait de pistes plus dures, d’où de nombreuses crevaisons. Dans cet océan de sable proposé entre Al-’Ula et Yanbu, de derniers retournements de situation pourraient bien survenir.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé