Une bonne nouvelle: Rifki, 4 ans, a été retrouvé sain et sauf

Actualisé

Une bonne nouvelleRifki, 4 ans, a été retrouvé sain et sauf

Le petit Rifki âgé de 4 ans enlevé samedi à Rennes a été retrouvé en bonne santé à Libourne en Gironde et son ravisseur interpellé, a indiqué le procureur de la République de Rennes dimanche.

Ministère de l'Intérieur

Ministère de l'Intérieur

dr

«L'enfant a été découvert à Libourne, il est en en bonne santé apparente, il va être examiné par des médecins», a dit le procureur. «Le suspect, avec lequel l'enfant se trouvait, a été interpellé».

L'alerte enlèvement lancée dimanche matin pour le retrouver est levée. Devant le commissariat de police de Rennes, une quinzaine de personnes de la communauté comorienne dont est originaire le petit garçon ont manifesté leur joie après l'annonce du procureur.

Enlevé samedi après-midi

«La mère et l'oncle de ce jeune enfant s'étaient présentés hier soir (samedi, ndlr), en fin de journée, au commissariat», a expliqué dimanche lors d'un point presse le procureur de la République de Rennes Thierry Pocquet du Haut Jussé.

«Ils ont indiqué qu'ils étaient à Rennes vers 14H00 place de la mairie avec la personne qui les hébergeaient ainsi qu'un certain Ahmed, lui-aussi hébergé au même endroit et qu'ils ne connaissaient que depuis quelques jours», a-t-il ajouté.

«L'oncle et la personne qui les hébergeaient se sont éloignés un moment, et quand ils sont revenus la mère leur a indiqué que Ahmed était parti acheter des boissons et qu'il avait emmené le jeune Rifki avec lui», a-t-il poursuivi.

«Ne le voyant pas revenir ils ont cherché toute l'après-midi et leurs recherches étant vaines, ils ont fini par se présenter au commissariat», a-t-il expliqué.

«Ils sont un peu perdus car ils ne connaissent a priori pas la ville de Rennes, ils ont essayé de rechercher l'enfant par leurs propres moyens», a noté le procureur pour expliquer le retard dans l'alerte donnée par cette famille, qui n'est pas établie dans cette ville.

«On ne sait pas exactement les raisons pour lesquelles ils étaient sur Rennes», a-t-il ajouté. Ils étaient hébergés à proximité de la ville.

L'alerte enlèvement a été déclenchée dimanche matin vers 7h après des vérifications.

(AFP)

Ton opinion